Image default
Santé

Intolérance au lactose : définition, cause, symptômes, traitement

Il s’agit de l’incapacité du corps à transformer un type de sucre naturel appelé le lactose. Le lactose se trouve généralement dans les produits laitiers (lait, yaourt, etc.). Une personne devient intolérante au lactose quand son intestin grêle cesse de produire suffisamment de lactase (une enzyme) pour digérer et transformer le lactose. Quand cela se produit, le lactose non digéré entre dans le gros intestin. Les bactéries normalement présentes dans le gros intestin interagissent avec le lactose non digéré et provoquent des symptômes comme des ballonnements, des gaz et de la diarrhée. On appelle aussi cette affection une carence en lactase.

L’intolérance au lactose est très fréquente chez l’adulte, particulièrement d’origines asiatique, africaine, amérindienne ou méditerranéenne. Selon les NIH (Instituts de santé des États-Unis), près de 30 millions d’Américains âgés de plus de 20 ans sont intolérants au lactose (NIH, 2012). Cette pathologie n’est pas grave, mais elle peut être déplaisante.

L’intolérance au lactose cause habituellement des symptômes gastro-intestinaux (gaz, ballonnements, diarrhée, etc.) environ de 30 minutes à deux heures après avoir consommé du lait ou d’autres produits contenant du lactose. Les personnes qui sont intolérantes au lactose doivent généralement éviter de consommer ces produits ou prendre des médicaments contenant de la lactase avant de le faire.

Types

Il existe trois types principaux d’intolérance au lactose, ayant tous des causes différentes :

Intolérance primaire au lactose (résulte du vieillissement normal)

Il s’agit de la forme la plus courante d’intolérance au lactose.

La plupart des gens naissent avec suffisamment de lactase. Les bébés ont besoin de cette enzyme pour digérer le lait maternel. Cependant, la quantité de lactase produite par le corps peut diminuer avec le temps. C’est parce qu’avec l’âge, les gens ont une alimentation plus variée et dépendent moins du lait.

Le déclin de la lactase est graduel. Ce type d’intolérance au lactose est plus fréquent chez les personnes d’origines asiatique, africaine, amérindienne ou méditerranéenne.

Intolérance secondaire au lactose (résulte d’une maladie ou d’une blessure)

Les maladies intestinales, comme la maladie cœliaque et la maladie inflammatoire chronique de l’intestin, ainsi que les chirurgies ou les lésions affectant l’intestin grêle, peuvent aussi causer l’intolérance au lactose. Les niveaux de lactase peuvent être rétablis en traitant la maladie sous-jacente.

Intolérance congénitale ou développementale au lactose (présente à la naissance)

Dans de très rares cas, l’intolérance au lactose est héréditaire. Un gène défectueux peut être transmis des parents à l’enfant et résulter en une absence totale de lactase chez ce dernier. C’est ce qu’on appelle l’intolérance congénitale au lactose.

Le bébé est né intolérant au lait maternel. Il aura la diarrhée dès l’ingestion de lait humain ou d’une formule contenant du lactose. Quand cette affection n’est pas reconnue et traitée assez tôt, elle peut être fatale. La diarrhée peut provoquer la déshydratation et la perte d’électrolytes. La pathologie peut être traitée facilement en nourrissant le bébé avec une formule sans lactose au lieu de lait.

Intolérance développementale au lactose

Cette pathologie se produit occasionnellement chez les bébés prématurés, car la production de la lactase chez le fœtus ne commence pas avant la 34e semaine de grossesse (Heyman, 2006).

Symptômes

Ces symptômes apparaissent généralement entre 30 minutes et deux heures après avoir consommé un produit laitier, et ils peuvent inclure :

  • crampes abdominales
  • ballonnements
  • gaz
  • diarrhée
  • nausée

Les symptômes varient de légers à graves. Leur gravité dépend de la quantité de lactose consommée et de la quantité de lactase produite par la personne.

Diagnostic

Si vous ressentez des crampes, des ballonnements et de la diarrhée après avoir consommé des produits laitiers, votre médecin recommandera probablement que vous passiez des tests d’intolérance au lactose. Des épreuves de confirmation mesurent l’activité de la lactase dans le corps. Ces épreuves incluent :

Test d’intolérance au lactose

Cette analyse de sang mesure la réaction du corps à un liquide contenant de grandes quantités de lactose.

Test à l’hydrogène expiré

Ce test mesure la quantité d’hydrogène dans l’air expiré après avoir consommé une boisson riche en lactose. Quand le corps est incapable de digérer le lactose, les bactéries de l’intestin transforment cette substance. Le processus selon lequel les bactéries transforment les sucres comme le lactose s’appelle la fermentation. La fermentation libère de l’hydrogène et d’autres gaz, qui sont absorbés et finalement expirés. Quand le lactose n’est pas complètement digéré, le test à l’hydrogène expiré détectera une quantité anormalement élevée d’hydrogène dans le souffle du patient.

Test d’acidité des selles

Ce test est plus fréquemment effectué chez le nourrisson et l’enfant. Il mesure la quantité d’acide lactique dans un échantillon de selles. L’acide lactique s’accumule quand les bactéries intestinales fermentent le lactose non digéré.

Traitement

Il n’existe actuellement aucune façon de stimuler la production de lactase par le corps. Le traitement de l’intolérance au lactose consiste à diminuer ou à éliminer les produits laitiers du régime alimentaire.

Beaucoup de personnes intolérantes au lactose peuvent quand-même boire une demi-tasse de lait sans éprouver de symptômes, et la plupart des supermarchés vendent des produits laitiers sans lactose. De plus, tous les produits laitiers ne contiennent pas une grande quantité de lactose. Il est parfois possible de manger certains fromages durs comme le cheddar, l’emmenthal et le parmesan, ou des produits laitiers de culture comme le yaourt. Les produits laitiers écrémés ou demi-écrémés contiennent eux aussi généralement moins de lactose.

Avant de consommer des produits laitiers, on peut prendre des capsules, des pilules ou des gouttes de lactase disponibles en vente libre. Les gouttes peuvent aussi être versées dans une bouteille de lait.

Les personnes intolérantes au lactose qui ne consomment pas de lait ou de produits laitiers peuvent développer une carence en calcium, en vitamine D en riboflavine et en protéines. Il leur est recommandé de prendre des suppléments de calcium ou de consommer des aliments naturellement riches en calcium ou fortifiés au calcium.

Long terme

Les symptômes disparaîtront quand le lait et les produits laitiers seront éliminés du régime alimentaire. Il faut apprendre à lire soigneusement les étiquettes alimentaires pour détecter les ingrédients pouvant contenir du lactose. En dehors du lait et de la crème, sachez reconnaître les ingrédients dérivés du lait, notamment :

  • lactosérum (petit-lait) ou concentré protéique de lactosérum
  • caséine ou caséinates
  • lait caillé
  • fromage
  • beurre
  • yaourt
  • margarine
  • matières sèches du lait ou lait en poudre
  • nougat

Le nombre d’aliments contenant du lait et du lactose sans que vous le sachiez pourra surprendre. Exemples :

  • assaisonnements pour salades
  • gaufres congelées
  • produits de charcuterie non casher
  • sauces
  • céréales sèches pour petit-déjeuner
  • mélanges à pâtisserie
  • de nombreuses soupes instantanées

Le lait et les produits laitiers sont souvent utilisés dans la transformation alimentaire. Même certaines crèmes à café et médicaments soi-disant sans lait peuvent contenir des produits laitiers et du lactose.

Il est impossible de prévenir l’intolérance au lactose. Cependant, il est impossible de prévenir les symptômes de l’intolérance au lactose en mangeant moins de produits laitiers. La plupart des personnes intolérantes au lactose peuvent quand-même boire une demi-tasse de lait sans éprouver de symptômes. La consommation de lait écrémé ou demi-écrémé peut aussi diminuer les symptômes. Il est recommandé d’essayer les substituts comme le lait de soja, d’amandes ou de riz. Il existe aussi des produits laitiers dont le lactose a été éliminé.

A lire aussi

Perte des cheveux après l’accouchement : que faire pour l’éviter ?

Tamby

Pourquoi vous initier à la cohérence cardiaque pour retrouver un équilibre ?

administrateur

Peau jaunâtre (jaunisse) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Quels critères privilégier lors du choix de votre cigarette électronique ?

administrateur

Un défibrillateur de qualité à votre service pour sauver des vies

administrateur

Crevasses aux mains, quelles en sont les causes ?

Noah