Image default
Santé

Gale : définition, cause, symptômes, traitement

La gale est une infestation cutanée causée par un minuscule insecte microscopique appelé sarcopte de la gale. Il se transmet, la plupart du temps, de la peau à la peau. Il arrive également qu’il soit transmis par une literie ou des vêtements infectés.

Le sarcopte de la gale peut vivre sur la peau deux mois durant. Ils s’accouplent à la surface de la peau avant que les femelles ne creusent celle-ci pour y pondre. À l’éclosion des œufs, les jeunes parasites migrent vers la surface de la peau. Une infestation peut survenir lorsqu’une femelle prête à pondre est transférée par contact avec la peau de la personne infectée ou simple effleurement de celle-ci. Les sarcoptes sont de couleur crème et hérissés de poils et de piquants.

La gale est répandue dans le monde entier. Elle peut toucher tout le monde, indépendamment de l’appartenance raciale ou de la situation sociale. Une personne atteinte de la gale est généralement porteuse de 10 à 15 mites. La gale se répand facilement. Elle requiert seulement un contact cutané direct et prolongé avec une personne infectée. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime à plus de 300 millions le nombre de cas annuels de gale (OMS).

La gale se transmet aisément au sein d’un ménage ou entre partenaires sexuels. Elle se transmet également lorsque des personnes vivent en contact étroit les unes avec les autres, ou lorsque la densité de population est élevée (établissement scolaire, maison de retraite, établissement pénitentiaire). Lorsqu’une personne est porteuse de la gale, il est d’ordinaire recommandé de traiter l’ensemble des personnes en contact fréquent avec celle-ci.

Selon les centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC), il existe deux types de gale : la gale commune et la gale hyperkératosique, ou norvégienne (CDC).

Symptômes

Entre quatre et six semaines après une exposition peuvent être nécessaires avant que des symptômes ne commencent à apparaître. La plupart d’entre eux sont causés par une réaction allergique au sarcopte de la gale, à sa salive, aux œufs ou à ses déjections. Si vous n’avez jamais eu la gale, il est possible que la réaction mette du temps à apparaître. Si vous avez déjà eu la gale, les symptômes peuvent apparaître dans un délai d’un à quatre jours suivant l’exposition.

Les sarcoptes de la gale sont plus actifs la nuit et les démangeaisons plus intenses à ce moment-là. Au nombre des symptômes révélateurs de la gale figurent d’intenses démangeaisons nocturnes, ainsi que des rougeurs cutanées. Le fait de gratter constamment la zone infectée peut être à l’origine de l’apparition de lésions susceptibles de s’infecter.

Chez les bébés et les très jeunes enfants, les sites les plus fréquemment infectés sont :

  • la tête ;
  • le visage ;
  • le cou ;
  • les paumes des mains ;
  • la plante des pieds.

Chez les enfants plus âgés et les adultes, les sites les plus couramment infectés sont notamment :

  • le poignet ;
  • le coude ;
  • l’aisselle ;
  • entre les doigts ;
  • le mamelon ;
  • le pénis ;
  • la taille ;
  • la ceinture ;
  • les fesses.

L’éruption proprement dite peut être boutonneuse, constituée de petites cloques ou caractérisée par une desquamation. Les tunnels creusés dans la peau par l’insecte peuvent apparaître. Ils ont l’apparence de lignes fines, légèrement protubérantes, de couleur blanc cassé ou chair.

Transmission

La gale se transmet de plusieurs manières. Par exemple,

  • par contact cutané prolongé (comme lorsque deux personnes se tiennent par la main) ;
  • un contact cutané direct (lors de rapports sexuels) ;
  • le fait de partager des vêtements, une literie ou du linge de toilette utilisés par une personne atteinte de la gale.

La transmission indirecte de la gale est moins fréquente que la transmission cutanée directe. Lorsqu’il n’est pas en contact direct avec la peau, le sarcopte de la gale vit d’ordinaire entre 48 et 72 heures. Le risque de transmission indirecte est plus important dans le cas de la gale hyperkératosique, ou norvégienne , lorsque le tissu contaminé a été en contact direct avec la peau.

Crusted (Norwegian) Scabies

Gale norvégienne (avec croûtes)

La gale hyperkératosique, également dite norvégienne (avec croûtes), est un type de gale plus grave, hautement contagieux. Dans le cas de la gale norvégienne, apparaissent des croûtes épaisses contenant des milliers d’insectes et d’œufs. La gale hyperkératosique (avec croûtes) n’entraîne pas toujours l’apparition de démangeaisons ou de rougeurs. Elle peut se répandre par :

  • les vêtements ;
  • la literie ;
  • le mobilier.

La gale hyperkératosique, ou norvégienne , est plus fréquente chez les personnes dont le système immunitaire est compromis, telles que les personnes âgées ou infirmes. Le système immunitaire n’offre pas de défense efficace contre les sarcoptes qui se multiplient plus rapidement qu’ils ne le feraient sur un individu sain.

Au nombre des symptômes causés par la gale norvégienne figurent la formation, en de multiples localisations, de croûtes :

  • épaisses ;
  • qui se désagrègent aisément au toucher ;
  • de couleur grise.

Diagnostic

Les démangeaisons et tunnels sont les principaux signes permettant aux médecins d’identifier la gale.

Les médecins s’efforcent fréquemment de confirmer un diagnostic visuel en retirant un sarcopte d’un tunnel au moyen d’une aiguille ou par abrasion cutanée. L’échantillon cutané est examiné au microscope pour confirmer la présence de sarcoptes et/ou d’œufs.

Traitement

Après le diagnostic, l’étape suivante consiste à commencer un traitement immédiat. La plupart des traitements sont appliqués directement sur la peau. La plupart du temps, il est recommandé de traiter toute la peau, à partir du cou jusqu’à la plante des pieds.

Le médicament est appliqué la nuit, lorsque les sarcoptes sont les plus actifs. Il est lavé le lendemain matin. Il est impératif de se conformer rigoureusement aux instructions du médecin concernant le traitement.

Selon l’académie américaine des dermatologues (American Academy of Dermotologists, AAD), les médicaments suivants sont couramment employés pour traiter la gale :

  • la crème à la perméthrine à 5 % (traitement le plus fréquent) ;
  • une lotion au benzoate de benzyle à 25 % ;
  • un onguent au soufre à 10 % ;
  • une crème au crotamiton à 10 % ;
  • une lotion au lindane à 1 %.

Il n’est pas rare que les médecins prescrivent d’autres médicaments pour contribuer à éliminer les symptômes les plus gênants de la gale. Il peut notamment s’agir de lotions à base d’antihistaminiques et/ou de prazmoxine pour contribuer à atténuer les démangeaisons et à faciliter le repos. Il est également possible que des antibiotiques vous soient prescrits pour combattre les infections liées aux griffures causées par le grattage provoqué par les démangeaisons. Des crèmes à base de stéroïdes peuvent également permettre de lutter contre les tuméfactions et les démangeaisons.

Le traitement de la gale dans sa forme grave ou particulièrement étendue est plus agressif. L’ivermectine est administrée en comprimés aux patients atteints de gale norvégienne, lorsque la maladie s’est étendue à l’essentiel du corps ou dans les cas où les traitements topiques sont inefficaces. Ce médicament peut avoir des effets secondaires graves dont vous devez vous entretenir avec votre médecin.

Au cours de la première semaine du traitement, vous pouvez avoir l’impression que vos symptômes s’aggravent. Au bout d’une semaine néanmoins, les démangeaisons diminuent. Vous serez totalement guéri(e) au bout de quatre semaines. La peau qui n’est pas guérie au bout d’un mois peut encore être infectée par le sarcopte.

Éradication

Éradication

Le sarcopte peut vivre entre 48 et 72 heures ailleurs que sur la peau. Il est important de laver tous les vêtements, la literie, le linge de toilette et les oreillers à une température d’au moins 50 °C (122 °F). Ils doivent être séchés à la température la plus élevée durant 10 à 30 minutes.

Tout ce qui ne peut être lavé doit faire l’objet d’un nettoyage scrupuleux à l’aspirateur. Une fois celui-ci achevé, jeter le sac et nettoyer l’aspirateur à l’eau de javel et à l’eau chaude. Il est également conseillé de nettoyer les surfaces à l’aide d’eau chaude javellisée.

A lire aussi

Comment la pharmacie en ligne a-t-elle révolutionné l’achat des médicaments ?

Journal

Migraine chez la femme et l’enfant (4 ème partie)

administrateur

Comment vérifier votre tension artérielle avec un tensiomètre

Claude

En savoir plus sur le trouble de l’anxiété généralisée (TAG)

Odile

Infection urinaire homme : comment faire ?

administrateur

3 conseils sur le port de lentilles de contact

Laurent