Image default
Beauté

L’augmentation mammaire avec prothèses

L’augmentation mammaire est une opération de chirurgie esthétique très courante et la pose de prothèses est, à ce jour, la méthode la plus employée pour augmenter le volume des seins. Cette intervention permet de remodeler les seins ou d’augmenter le volume de la poitrine.

L’augmentation mammaire : pour qui ?

Une augmentation mammaire a surtout une portée esthétique. La femme décidant de se faire refaire les seins peut manquer de confiance en elle car elle trouve sa poitrine trop petite ou pas assez harmonieuse avec le reste de sa silhouette. L’augmentation mammaire concerne également les femmes ayant perdu du poids et voyant leur poitrine s’affaisser. C’est aussi le cas après une grossesse et un accouchement, qui peut entraîner une asymétrie mammaire.

Enfin, les femmes touchées par le cancer du sein et n’ayant que la mastectomie comme solution de traitement peuvent également décider de passer par la reconstruction et l’augmentation mammaire pour retrouver confiance en elle car la maladie a un fort impact sur la psychologie des patientes comme le confirme le Dr Alliez sur son site https://dr-alliez.com/.

Les différents types d’implants mammaires

Il existe plusieurs types de prothèses mammaires.

La majorité de ces prothèses est constituée d’une enveloppe en silicone, plus rarement en mousse de polyuréthane, et d’un produit de comblement comme du gel de silicone ou du sérum physiologique. Ce sont celles remplies de gel de silicone qui sont privilégiées car elles offrent un résultat plus naturel tant au niveau visuel que du toucher.

De plus, si l’implant venait à se rompre, le gel de silicone, plus visqueux, ne se répandrait pas aussi vite dans le corps. En revanche, le sérum physiologique est plus liquide mais inoffensif pour l’organisme.

La différence de prothèses se voit aussi au niveau de la forme. Il en existe des plus rondes ou des anatomiques qui ont la forme projetée d’un sein. Elles sont surtout utilisées chez les femmes qui ont la poitrine très plate ou lors d’une reconstruction.

La texture de l’implant mammaire en silicone peut être différente également : lisse, micro-texturée, texturée, macro-texturée. Le choix des implants se fait lors de la consultation avec le chirurgien après étude de la morphologie de la patiente, de son type de peau et de son élasticité ainsi que du résultat espéré.

La durée de vie de l’implant mammaire varie entre 10 et 15 ans. Il est essentiel de faire des contrôles réguliers.

Les cicatrices liées à l’augmentation mammaire

Selon le type d’incision choisi par le chirurgien, les cicatrices liées à l’augmentation mammaire par prothèses (inévitables) sont différentes. Il en existe trois sortes :

  • la cicatrice péri aréolaire (autour de l’aréole) : c’est la cicatrice la moins visible et celle ayant le moins de conséquence sur la sensibilité du mamelon ou un éventuel allaitement
  • la cicatrice axillaire (sous le bras) : elle laisse le sein vierge de toute cicatrice mais a plutôt tendance à être épaisse et boursouflée. Cette technique est à privilégier lorsque le diamètre de l’aréole ne suffit pas pour introduire des implants mammaires,
  • la cicatrice du sillon sous mammaire : invisible lorsque la patiente est debout, elle peut se voir si elle se couche sur le dos. C’est une méthode peu invasive qui permet de ne pas traverser la glande mammaire lors de l’introduction des prothèses mammaires.

A lire aussi

Astuces beauté : se sentir belle pour pas cher, c’est possible !

Odile

Pourquoi devriez-vous utiliser un savon naturel et bio pour votre peau ?

Emmanuel

Pourquoi avoir recours à une rhinoplastie ?

administrateur

Comment avoir un teint parfait ?

Irene

Quel type de tenue pour femme dois-je porter pour un rencard ?

Laurent

Comment l’implantation prothétique est-elle réalisée pour augmenter le sein ?

Emmanuel

Leave a Comment