Image default
Santé

Cœur pulmonaire : définition, cause, symptômes, traitement

Le cœur pulmonaire est une pathologie qui survient le plus souvent de complications de l’hypertension pulmonaire. Elle est également connue sous le nom d’insuffisance cardiaque droite parce qu’elle survient à l’intérieur du ventricule droit du cœur. Le cœur pulmonaire provoque l’élargissement du ventricule droit qui pompe le sang de manière moins efficace qu’il ne le devrait. En conséquence, le ventricule est poussé jusqu’à sa limite et finit par défaillir.

Cette pathologie est souvent évitée si l’on parvient à contrôler l’hypertension qui va dans les poumons. Toutefois, si on ne la traite pas, l’hypertension pulmonaire peut entraîner un cœur pulmonaire ainsi que d’autres complications associées potentiellement mortelles.

Causes

Les poumons dépendent du cœur pour transporter le sang et convertir correctement l’oxygène L’hypertension pulmonaire est une augmentation de la pression dans les artères du poumon et dans le ventricule droit du cœur. L’hypertension pulmonaire non traitée est la cause la plus courante du cœur pulmonaire. Toutefois, d’autres pathologies peuvent provoquer cette complication de santé, notamment :

  • formation de caillots sanguins dans les poumons ;
  • BPCO (bronchopneumonie chronique obstructive) ;
  • lésions des tissus pulmonaires ;
  • apnée du sommeil ;
  • mucoviscidose.

Toute pathologie qui provoque un faible taux d’oxygène dans le sang pendant de longues périodes peut finir par provoquer un cœur pulmonaire.

Symptômes

Les symptômes du cœur pulmonaire peuvent ne pas se remarquer tout de suite étant donné qu’ils sont semblables aux sensations que l’on a après avoir fait beaucoup d’exercice – essoufflement, fatigue, augmentation de la fréquence cardiaque, et étourdissements. Cependant, avec le temps ces symptômes vont s’aggraver et se déclarer même pendant des périodes de repos.

Signalez immédiatement à votre médecin les symptômes suivants :

  • douleurs thoraciques ;
  • gonflement des jambes ou des pieds ;
  • évanouissements ;
  • toux excessive ;
  • respiration sifflante ;
  • fatigue excessive.

Diagnostic

Le cœur pulmonaire est diagnostiqué à la fois par un examen physique et par des examens médicaux. D’abord, un examen physique peut révéler un rythme cardiaque anormal, une rétention d’eau, et des veines du cou gonflées. Votre médecin aura également besoin de pratiquer des analyses de sang pour détecter les anticorps et le peptide natriurétique cérébral (un acide aminé fabriqué dans le cœur). Il est également secrété par le cœur en situation de stress.

Les examens incluent également :

  • tomodensitométrie (images prises de certaines parties du corps) ;
  • échocardiographie (elle utilise des ondes sonores pour produire des images du cœur) ;
  • radiographie thoracique (prise de clichés de diverses parties du corps) ;
  • échographie pulmonaire (pour détecter les caillots sanguins) ;
  • tests de la fonction pulmonaire (pour mesurer le bon fonctionnement de vos poumons).

Dans des cas rares, le médecin pourra également demander une biopsie pulmonaire pour voir si certains tissus sous-jacents sont endommagés.

Traitement

Pour traiter le cœur pulmonaire, votre médecin devra traiter les causes de l’hypertension pulmonaire. Des médicaments sur ordonnance pourront aider à faire baisser l’hypertension et encourager le retour du flux d’oxygène dans les poumons. Des diurétiques pourront également être utilisés pour éliminer la rétention d’eau et maintenir de faibles taux de sodium dans le sang. Il est possible qu’on vous prescrive également des anticoagulants pour prévenir les caillots sanguins.

Les cas sévères ou avancés de cœur pulmonaire exigent des traitements plus agressifs tels qu’une transplantation cardiaque ou pulmonaire. D’autres patients peuvent avoir besoin d’oxygénothérapie.

Mode de vie

Mode de vie

Vous pouvez prévenir le cœur pulmonaire en prenant soin de votre cœur et de vos poumons. Maintenez un poids sain, faites de l’exercice et mangez équilibré pour éviter l’hypertension et les maladies cardiovasculaires. La prévention du déclenchement d’une maladie pulmonaire peut également aider à empêcher cette pathologie. Le tabagisme peut endommager les poumons et à terme entraîner un cœur pulmonaire.

Pronostic

Les perspectives de votre pathologie dépendent essentiellement de la prise en charge de votre hypertension pulmonaire. Le cœur pulmonaire peut également provoquer une rétention d’eau sévère, des difficultés respiratoires et même un choc. Il s’agit d’une pathologie potentiellement mortelle si elle n’est pas traitée.

Prévenez votre médecin si vous remarquez des changements dans la façon dont vous vous sentez, surtout si vous êtes déjà traité(e) pour une hypertension. Votre médecin pourra vous aider à ajuster votre plan de traitement de façon à dire le cœur pulmonaire.

A lire aussi

Les dix étapes pour appeler une ambulance

Laurent

Quels sont les bienfaits de la menthe pour votre santé ?

Journal

Trouble panique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Mononeuropathie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Bien-être et santé : Quels vêtements choisir pour les utilisateurs de pompe à insuline ?

Irene

Louez un défibrillateur pour bénéficier d’avantages supplémentaires

Journal