Image default
Santé

Transplantation cornéenne : définition, cause, symptômes, traitement

Si la cornée présente des lésions suite à une maladie ou à un accident, la greffe de cornée pourra rétablir ou améliorer la vision de manière radicale. Réalisées en soins externes, la plupart des greffes de cornée produisent un résultat positif. Les taux de réussite augmentent parallèlement à l’amélioration des techniques.

La cornée est la surface antérieure transparente de l’œil, en forme de calotte. Elle contribue à protéger l’œil de la poussière et des germes avec les paupières, la cavité oculaire, les larmes et la partie blanche de l’œil (sclère). Elle permet également à la lumière de pénétrer l’œil.

Les cornées sont capables de guérir rapidement des lésions ou égratignures minutes avant que vous ne subissiez d’infections ou de troubles de la vue. Cependant, des lésions en profondeur sont susceptibles d’endommager la vision de manière permanente. La transplantation cornéenne (kératoplastie) est une intervention chirurgicale qui consiste à remplacer une cornée abîmée ou malade par le tissu sain d’un donneur.

Selon l’institut ophtalmique national américain (National Eye Institute, NEI), environ 40 000 greffes cornéennes sont réalisées chaque année aux États-Unis.

Donneurs

Donneurs

Le tissu cornéen provient d’un donneur de tissus inscrit au registre des donneurs et récemment décédé. Parce que pratiquement tout le monde peut faire don de sa cornée après son décès, la liste d’attente n’est pas aussi longue que pour d’autres types de greffes. Le tissu provient généralement d’une banque des yeux et fera l’objet de tests préalablement à la greffe, afin de veiller à la sécurité de l’opération pour vous.

Les patients qui ne sont pas de bons candidats pour une greffe avec des tissus de donneurs pourront bénéficier d’une greffe de cornée artificielle. Bien que les tissus de donneurs aient tendance à fournir de meilleurs résultats pour la majorité des patients, les personnes ayant soit une maladie oculaire grave, soit plus d’un échec de greffe par le passé pourront constituer un meilleur profil pour une greffe artificielle.

Utilisation

La greffe de cornée est susceptible de rétablir, sinon d’améliorer de manière radicale la vision d’une personne présentant une cornée malade ou endommagée. Elle peut être effectuée pour traiter :

  • une dégénérescence cornéenne endoépithéliale de Fuchs (ou dystrophie de Fuchs) ;
  • un kératocône ;
  • une dégénérescence grillagée de la cornée ;
  • une cornée bombée vers l’extérieur ;
  • un amincissement de la cornée ;
  • une cornée présentant du tissu cicatriciel, enflée ou brouillée ;
  • des ulcères cornéens.

Préparation

Avant de prévoir une greffe cornéenne, vous allez devoir subir un examen ophtalmique complet. Le médecin va prendre des mesures exactes de votre œil et traiter tout problème oculaire non lié susceptible d’affecter votre intervention.

Indiquez à votre médecin toutes conditions dont vous souffrez et tous les médicaments sur ordonnance ou en vente libre en pharmacie que vous prenez. Il pourra vous être demandé d’arrêter de prendre des médicaments qui interfèrent avec la coagulation sanguine.

Avant l’intervention, demandez à votre médecin les instructions à respecter spécifiquement pour cette intervention. Il pourra notamment s’agir :

  • de ne rien manger ni boire après minuit la veille de l’intervention.
  • Le jour de l’intervention, il vous est conseillé de porter des vêtements amples et confortables.
  • Sur le visage, ne portez aucune trace de maquillage, produits de beauté, crèmes, lotions ou bijoux.
  • Prenez vos dispositions pour vous faire raccompagner chez vous après l’intervention.

Interventions

Vous allez probablement rester éveillé(e) pendant la greffe, mais vous pourrez vous voir administrer un sédatif qui vous aidera à vous détendre. Un anesthésique local sera injecté autour de l’œil pour éviter la douleur, ainsi que pour éviter tout mouvement des muscles oculaires.

L’intervention est effectuée à l’aide d’un microscope. Votre chirurgien va procéder à l’ablation d’un petit segment rond de cornée à l’aide d’un instrument coupant, la tréphine.

La nouvelle cornée, découpée sur mesure, est positionnée et cousue à l’aide d’un fil ultra fin qui reste en place jusqu’à guérison complète de l’œil. (Ce fil est retiré facilement en cabinet médical à une date ultérieure.)

L’intervention prend environ une à deux heures, suivies d’une à deux heures supplémentaires en salle de réveil.

Rétablissement

Vous serez en mesure de rentrer chez vous le jour même de l’intervention chirurgicale. Vous allez ressentir une douleur, et porterez probablement de la gaze ou un pansement oculaire sur l’œil affecté jusqu’à quatre jours. Ne vous frottez pas les yeux. Votre médecin va vous prescrire des gouttes pour les yeux et, dans certains cas, des médicaments à prendre par voie orale qui vont vous aider à guérir, tout en prévenant un rejet ou une infection.

Consultez immédiatement en urgence si vous présentez l’un quelconque de ces symptômes :

  • essoufflement, toux ou douleurs thoraciques ;
  • de la fièvre et des frissons ;
  • des nausées ou vomissements.

Long terme

Il est possible que votre vision s’aggrave pendant plusieurs mois pendant que votre œil s’ajuste. Le fil utilisé lors de l’intervention sera retiré une fois la guérison complète. Vous devrez toujours prendre des précautions supplémentaires pour éviter de vous blesser lorsque vous pratiquez un sport ou faites de l’exercice. Vous allez devoir continuer à subir des examens oculaires réguliers, en suivant le conseil de votre médecin.

La plupart des personnes retrouvent au moins une partie de la vue, mais certains doivent continuer de porter des verres correcteurs. La guérison complète peut prendre jusqu’à un an, mais les temps de récupération diminuent avec l’amélioration des techniques employées.

Risques

Il peut s’agir d’une greffe relativement sûre, mais les risques incluent :

  • saignements ;
  • infection ;
  • enflure ;
  • cataracte (opacification du cristallin) ;
  • pression accrue sur le globe oculaire (glaucome) ;

Rejet

Il est possible que votre corps rejette le tissu greffé. Selon l’institut ophtalmique national américain (National Eye Institute), environ 20 pour cent des patients rejettent les cornées de donneurs. Selon une étude parrainée par le NEI, ce taux peut être amélioré chez les patients à haut risque en comparant les types de globules sanguins au lieu des types de tissus.

Dans de nombreux cas, le rejet peut être contrôlé à l’aide de gouttes oculaires à base de stéroïdes. Le risque de rejet diminue dans la durée, mais il ne disparaît pas complètement.

Les signes avertisseurs de rejet incluent notamment :

  • une perte visuelle ;
  • une rougeur accrue de l’œil ;
  • une douleur plus importante ;
  • une sensibilité accrue à la lumière ;

Si vous présentez l’un de ces signes avertisseurs, il est important de consulter rapidement un médecin.

A lire aussi

Un défibrillateur de qualité à votre service pour sauver des vies

administrateur

Migraine : les facteurs déclenchants et les causes (2 ème partie)

administrateur

Tout ce qu’on doit savoir sur les amandes d’abricots

Ines

Pourquoi vous initier à la cohérence cardiaque pour retrouver un équilibre ?

administrateur

La tendinopathie du muscle tibial postérieur (dysfonction du tendon tibial postérieur).

Irene

Quel est le meilleur moment pour aller dans un spa ?

Journal