Image default
Santé

Radio(graphie) : définition, cause, symptômes, traitement

Une radiographie est un test d’imagerie courant, employé depuis des décennies pour aider les médecins à voir l’intérieur du corps sans avoir à pratiquer d’incision.

La radiographie a été rendue publique en 1896 avec l’image de la main d’un anatomiste nommé Albert von Köliker. Au cours du siècle qui a suivi, cette technologie radiographique de base est devenue un élément essentiel de l’identification, du diagnostic et du traitement de multiples types de pathologies médicales.

Aujourd’hui, il existe divers types de radiographies, qui sont utilisées à des fins spécifiques. Par exemple, les mammographies sont utilisées pour examiner les seins et un lavement baryté est utilisé pour détecter des problèmes intestinaux.

Utilisation

Votre médecin pourra vous faire passer une radio s’il a besoin d’examiner l’intérieur de votre corps. Par exemple, votre médecin pourra souhaiter :

  • examiner une région où vous ressentez une douleur ;
  • surveiller la progression d’une maladie telle que l’ostéoporose ;
  • constater les effets d’une méthode de traitement.

Certaines pathologies qui exigent une radiographie incluent :

  • arthrite ;
  • vaisseaux obstrués ;
  • cancer des os ;
  • tumeurs mammaires ;
  • affections pulmonaires ;
  • problèmes digestifs ;
  • hypertrophie du cœur ;
  • fractures ;
  • infections ;
  • ostéoporose ;
  • objets avalés ;
  • caries dentaires.

Risques

Les radiographies utilisent de faibles quantités de rayonnements. Le niveau d’exposition est considéré sans danger pour les adultes. Il n’est toutefois pas considéré sûr pour le fœtus en développement. Assurez-vous avant la procédure de signaler à votre médecin si vous êtes enceinte ou si vous pensez l’être. Votre médecin pourra suggérer une méthode d’examen différente qui ne fait pas appel à des rayonnements, telle que l’IRM.

Lorsqu’une radiographie est effectuée à la suite d’un événement traumatique douloureux ayant entraîné une fracture, il est possible que vous éprouviez d’autres douleurs au cours de la radiographie. L’examen nécessite que votre corps soit placé dans des positions différentes afin que des images claires soient réalisées. Cela peut provoquer un inconfort. Si vous avez des inquiétudes, vous pouvez demander à votre médecin qu’il vous prescrive des analgésiques avant la radiographie.

Pour certaines radiographies, le médecin vous injectera un produit de contraste. Ceci permet d’améliorer la qualité des images. Le produit de contraste (généralement de l’iode) peut provoquer certains effets secondaires notamment :

  • urticaire ;
  • démangeaisons ;
  • étourdissements ;
  • nausées ;
  • goût métallique dans la bouche.

Dans de très rares cas, le produit de contraste peut être à l’origine d’une réaction grave, tel qu’un choc anaphylactique, une hypotension artérielle ou un arrêt cardiaque.

Préparation

Les radiographies sont des procédures standard qui ne nécessitent pratiquement aucune préparation de la part du patient.

Le cas échéant, en fonction de la zone examinée, portez des vêtements amples et confortables, dans lesquels vous pouvez bouger facilement. Il pourra également vous être demandé de revêtir une chemise d’hôpital pour l’examen.

Vous devrez retirer tous bijoux, lunettes, piercings et autres objets métalliques de votre corps avant la radiographie. Informez votre médecin de tout implant métallique placé dans votre corps lors d’une intervention antérieure. Celui-ci pourrait bloquer les rayons X et masquer une partie de la région observée.

Si votre examen exige un produit de contraste, un médecin ou un(e) infirmier/-ière procédera à une injection ou à un lavement, ou il vous remettra un comprimé à avaler avant la radiographie.

Lorsque la radiographie est destinée à examiner l’intestin, votre médecin peut vous demander de jeûner durant un certain temps auparavant ou d’effectuer un lavement intestinal.

Interventions

Les radiographies sont réalisées au sein du service radiologique d’un établissement hospitalier ou dans un cabinet de radiologie spécialisé dans les procédures de diagnostic. Lorsque vous serez prêt(e), un(e) spécialiste en radiographie (appelé(e) radiologue) vous indiquera comment vous placer pour obtenir le meilleur angle de vue.

Au cours de la séance de radiographie, le/la spécialiste vous demandera sans doute de vous allonger, de vous asseoir ou de vous tenir debout, dans diverses positions. Certaines images pourront être prises alors que vous vous tenez debout devant une plaque spéciale contenant du film radiographique ou des capteurs.

En fonction de la zone examinée, le/la technicien(ne) déplacera un grand appareil photo relié à un bras en acier sur votre corps. Cet appareil permet de réaliser des images radiographiques de votre corps au moyen de film et de capteurs placés dans la table.

Lorsque les images sont réalisées, vous devez retenir votre souffle sans bouger. Ces mesures sont nécessaires pour obtenir les meilleures images possibles.

La séance prend fin lorsque le/la radiologue est satisfait(e) de la qualité des images obtenues.

Suivi

Après l’examen, vous pourrez vous rhabiller et reprendre immédiatement vos activités normales.

Votre radiologue et votre médecin examineront les radios et discuteront de votre affection. Dans certains cas, les résultats de la radiographie sont disponibles le jour même.

Votre médecin étudiera les radiographies et le rapport du/de la radiologue, et il déterminera la marche à suivre. Il pourra prescrire la réalisation d’autres images par scanner, d’analyses de sang ou d’autres mesures de diagnostic dans le but de parvenir à un diagnostic exact et de commencer un traitement.

A lire aussi

Accumulation de cérumen et blocage : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Partager sa passion pour le monde de la santé

Ines

Que faire après une séance d’ostéopathie ?

Nathalie

Quelles sont les contre-indications d’un implant fessier ?

Ines

Vitiligo : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment entretenir sa santé ?

Journal