Image default
Santé

Biopsie de la vessie : définition, cause, symptômes, traitement

La biopsie de la vessie est une intervention chirurgicale dans laquelle des cellules ou tissus de la vessie sont prélevés pour des analyses en laboratoire. En règle générale, cette intervention est pratiquée par l’insertion d’une aiguille dans l’urètre (l’ouverture par laquelle l’urine est expulsée).

Objet

Votre médecin va procéder à une biopsie de la vessie si il ou elle soupçonne que les symptômes pourraient être dus à un cancer de la vessie. Les symptômes du cancer de la vessie incluent :

  • une présence de sang dans l’urine ;
  • des mictions fréquentes ;
  • des douleurs à la miction ;
  • douleur du bas du dos ;

Avant l’intervention, vous allez subir divers examens (radiographie ou tomodensitogramme, par exemple). Votre médecin sera ainsi en mesure de déterminer si vous avez une grosseur dans la vessie. Ces tests d’imagerie ne permettent cependant pas d’indiquer si la grosseur est cancéreuse. Le résultat peut uniquement être déterminé en laboratoire à partir de l’examen du prélèvement pour biopsie.

Risques

Toutes les interventions médicales impliquant un retrait de tissu peuvent entraîner un risque de saignement et d’infection. La biopsie de la vessie n’échappe pas à cette règle.

Après une biopsie de la vessie, il se peut que vous ayez du sang ou des caillots de sang dans les urines, et ce en principe pendant deux ou trois jours après l’intervention. Pour les éliminer, il est conseillé d’absorber de grandes quantités de liquides.

Vous éprouverez éventuellement une sensation de brûlure à la miction. Les antalgiques en vente libre en pharmacie permettent de gérer parfaitement ce problème. Votre médecin pourra vous prescrire des médicaments plus forts contre la douleur en cas de besoin.

Préparation

Avant de procéder à la biopsie, votre médecin procèdera à un examen complet des antécédents, ainsi qu’à un examen physique. À ce moment là, faites part à votre médecin de tous les médicaments que vous prenez (médicaments en vente libre, médicaments sur prescription médicale, ainsi que tous suppléments nutritionnels).

Votre médecin pourra vous demander de ne pas absorber de liquides pendant un certain temps avant l’intervention. Veillez à bien respecter ces instructions, ainsi que toutes autres recommandations émanant de votre médecin.

Lorsque vous allez vous présenter pour la biopsie, vous allez enfiler une blouse d’hôpital. Votre médecin vous demandera également d’uriner avant l’intervention.

Interventions

L’ensemble de l’examen se déroule sur une durée inférieure à 20 minutes. La biopsie peut être pratiquée en cabinet médical ou en milieu hospitalier.

Vous allez tout d’abord vous assoir dans une chaise spéciale qui va vous placer dans une position inclinée. Votre urètre est alors nettoyée et insensibilisée à l’aide d’un antalgique en application locale, ou d’une crème anesthésiante.

Pendant l’intervention, votre médecin va utiliser un cystoscope. Il s’agit d’un petit tube muni d’une caméra qui est inséré dans l’urètre. Chez les hommes, l’urètre se trouve à l’extrémité du pénis. Chez les femmes, il se situe juste au-dessus de l’ouverture du vagin.

L’eau ou une solution saline va s’écouler par le cytoscope et remplir la vessie. Vous aurez éventuellement besoin d’uriner. Cette sensation est normale. Votre médecin va vous interroger sur ce que vous ressentez, ce qui va l’aider à déterminer la cause de vos symptômes.

Une fois la vessie remplie d’eau ou de solution saline, le médecin est en mesure d’inspecter la paroi de la vessie. Au cours de cette inspection, votre médecin va utiliser un instrument spécial dont le cystoscope est muni pour prélever une mince partie de la paroi de la vessie pour analyse. Vous éprouverez éventuellement une légère sensation de pincement.

Vous éprouverez éventuellement une certaine douleur au moment du retrait de l’instrument.

Suivi

Les résultats sont généralement disponibles au bout de quelques jours. Votre médecin souhaitera donc aborder les résultats de cet examen avec vous ultérieurement.

Il ou elle recherchera des cellules cancéreuses dans le cadre de la biopsie. Si vous souffrez effectivement d’un cancer de la vessie, la biopsie va permettre de déterminer deux choses :

  • le degré de pénétration, à savoir la profondeur à laquelle le cancer a progressé dans la paroi de la vessie ;
  • la catégorie, ou détermination du degré de ressemblance des cellules cancéreuses par rapport aux cellules de la vessie ;

Si les cellules cancéreuses ressemblent encore beaucoup aux cellules de la vessie, votre cas relève de la catégorie bien différencié (ou de faible/bas degré de malignité ) ; Les cancers présentant un faible degré de malignité sont plus faciles à traiter que les cancers à fort degré de malignité, ou que les cancers ayant atteint un stade auquel les cellules ne ressemblent plus à des cellules normales.

Le nombre de cellules cancéreuses et la portée de leur présence dans le corps vont contribuer à déterminer le stade du cancer. D’autres examens pourront s’avérer nécessaires pour confirmer les résultats de la biopsie.

Une fois que votre médecin aura déterminé la classe et le degré de pénétration de votre cancer, il ou elle sera mieux à même de planifier votre traitement.

N’oubliez pas, toutes les anomalies de la vessie ne sont pas cancéreuses. Si votre biopsie ne fait pas apparaître de cancer, elle va aider à déterminer si d’autres complications entraînent vos symptômes, notamment :

  • une infection ;
  • des kystes ;
  • des ulcères
  • le diverticule de la vessie (ou excroissances comparables à des ballons sur la vessie) ;

Si vous constatez la présence de sang dans vos urines après trois jours, appelez votre médecin. Selon l’Université du Wisconsin à Madison (University of Wisconsin-Madison), il est conseillé de consulter un médecin dans les cas suivants :

  • sensation de brûlure à la miction après le deuxième jour ;
  • urine trouble ;
  • urine nauséabonde ;
  • gros caillots sanguins dans les urines ;
  • nouvelles douleurs dans le bas du dos ou la hanche.

Après une biopsie, il est conseillé d’éviter d’avoir des rapports sexuels pendant deux semaines. N’oubliez pas de boire beaucoup de fluides, ainsi que d’éviter de soulever du poids ou d’avoir des activités ardues pendant 24 heures.

A lire aussi

Qu’est- ce qu’un chirurgien-dentiste ?

sophie

Dosage du calcium sanguin : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Obésité : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maison de retraite médicalisée : sur quels critères choisir ?

Tamby

Le CBD légal utilisé comme remède

sophie

Maladie de Pick : définition, cause, symptômes, traitement

Irene