Image default
Santé

Anémie hypochrome sidéropénique résultant d’un apport alimentaire de fer inadéquat

L’Organisation mondiale de la santé considère une carence en fer comme le trouble de la nutrition le plus fréquent dans le monde. Les recherches suggèrent que 80 pour cent de la population mondiale n’a pas assez de fer dans l’organisme (OMS, 2008).

En cas de carence en fer, votre organisme produit des nombres insuffisants de globules rouges ou des globules rouges plus petits que la normale. Ceci conduit à une anémie hypochrome sidéropénique résultant d’un apport alimentaire de fer inadéquat – en d’autres termes une anémie qui est causée par le fait que les personnes qui en souffrent ne mangent pas assez d’aliments contenant du fer.

L’anémie est une pathologie dans laquelle une personne a des niveaux de globules rouges dans son sang inférieurs à la normale. Ceci peut causer des maux de tête, de la faiblesse et de nombreux autres symptômes, et il existe un risque d’autres problèmes de santé à long terme s’il n’est pas remédié à une telle carence.

L’anémie peut avoir de nombreuses causes, mais l’anémie hypochrome sidéropénique est le type d’anémie le plus courant. Selon l’OMS, trente pour cent de la population mondiale souffre d’anémie causée par une carence prolongée en fer (OMS, 2008).

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un régime alimentaire peut être pauvre en fer. La viande est une bonne source de fer. Les végétariens ou les végétaliens qui ne remplacent pas la viande par d’autres aliments riches en fer courent un risque d’anémie hypochrome sidéropénique résultant d’un apport alimentaire de fer inadéquat. Les personnes dont le régime alimentaire est pauvre en fruits, légumes et viande courent également un risque élevé.

Causes

La carence en fer est la carence alimentaire la plus répandue aux États-Unis. C’est également la cause la plus courante d’anémie (CDC, 2011). L’anémie hypochrome sidéropénique résultant d’un apport alimentaire de fer inadéquat est causée par la consommation de quantités insuffisantes d’aliments riches en fer. Les meilleures sources de fer dans l’alimentation sont la viande, le poisson et les aliments fortifiés avec des compléments de fer.

Le fer est nécessaire pour que les globules rouges soient sains et exercent correctement leurs fonctions. Une protéine contenant du fer dans les globules rouges appelée hémoglobine est responsable du transport de l’oxygène dans le sang depuis les poumons jusqu’au reste du corps. Votre organisme a besoin de fer pour produire de l’hémoglobine. Sans hémoglobine, votre organisme cessera de produire des globules rouges sains. Votre organisme stockera un peu de fer, mais ce fer sera utilisé très rapidement et il devrait être remplacé par du fer provenant des aliments que vous mangez.

Les catégories de personnes suivantes courent un risque accru d’avoir un régime alimentaire pauvre en fer.

  • les végétariens ou les végétaliens qui ne remplacent pas la viande par d’autres aliments riches en fer
  • les personnes souffrant de troubles de l’alimentation
  • les pauvres et les SDF qui n’ont pas un accès facile aux aliments
  • les personnes habitant dans des déserts alimentaires urbains, où des aliments sains à des prix abordables ne sont pas disponibles
  • les personnes âgées qui n’ont pas un régime alimentaire complet ou assez varié
  • les jeunes enfants qui boivent beaucoup de lait de vache (le lait de vache est pauvre en fer)
  • les personnes suivant des régimes d’amaigrissement

Symptômes

L’anémie hypochrome sidéropénique peut être un problème tout à fait mineur initialement. Il se peut qu’aucun symptôme ne soit alors perceptible. La plupart des gens ne réalisent pas qu’ils sont anémiques avant que l’anémie ne soit détectée lors d’une analyse de sang de routine (ASH, 2010).

Symptômes pouvant apparaître lorsque la carence commence à produire des effets :

  • fatigue
  • faiblesse
  • teint pâle
  • essoufflement
  • vertiges
  • maux de tête
  • ongles cassants
  • rythme cardiaque rapide
  • état de manque étrange portant sur de la glace ou des saletés (pica)
  • mains et pieds froids
  • fourmillements ou sensation de reptation dans les jambes

Diagnostic

Un médecin peut diagnostiquer l’anémie avec des prises de sang. Il s’agit notamment des examens suivants :

Numération globulaire complète (NGC)

Un test appelé numération globulaire complète (NGC) est habituellement la première analyse qu’un médecin prescrira. Une NGC mesure la quantité de tous les aliments dans le sang. Composants du sang :

  • globules rouges (érythrocytes)
  • globules blancs (leucocytes)
  • hémoglobine
  • hématocrite : analyse du sang qui mesure le pourcentage du volume sanguin total qui est composé de globules rouges
  • thrombocytes : composant du sang qui facilite la coagulation

La NGC donne des renseignements sur votre sang qui sont utiles pour diagnostiquer une anémie hypochrome sidéropénique. Ces renseignements comprennent :

  • le niveau d’hématocrite
  • le niveau d’hémoglobine
  • la taille de vos globules rouges

Dans l’anémie hypochrome sidéropénique, les niveaux d’hématocrite et d’hémoglobine sont faibles. La taille des globules rouges est généralement inférieure à la normale.

Une NGC est souvent réalisée dans le cadre d’un examen physique de routine. C’est un bon indicateur de l’état de santé général d’une personne. Elle peut également être réalisée avant une intervention chirurgicale. Le diagnostic de ce type d’anémie est utile parce que la plupart des personnes souffrant d’anémie ne réalisent pas qu’elles ont une carence en fer.

Autres examens

L’anémie peut habituellement être confirmée par une NGC. Votre médecin pourra prescrire d’autres analyses de sang pour déterminer la gravité de votre anémie et la façon de la traiter. Il pourra également examiner votre sang sous un microscope. Ces analyses donneront notamment les renseignements suivants :

  • taille et couleur des globules rouges (les globules rouges sont pâles en cas de carence en fer)
  • niveaux de ferritine : La ferritine aide à stocker le fer dans votre corps. Des niveaux bas de ferritine indiquent un stockage de fer inadéquat.
  • niveau de fer dans votre sang
  • pouvoir chélateur du fer total : Test visant à déterminer le montant dans votre organisme d’une protéine appelée transferrine, qui transporte le fer. Les personnes ayant une carence en fer auront une grande quantité de ferritine qui ne transporte pas de fer.

Si votre régime alimentaire est inadéquat, il est probable que vous ayez aussi des carences en d’autres vitamines et minéraux. Votre médecin pourra prescrire plusieurs autres analyses du sang pour déterminer si vous avez d’autres carences. Ceci peut inclure des analyses de sang pour détecter des carences en acide folique et en vitamine B-12.

Complications

La plupart des cas d’anémies causées par une carence en fer ne sont pas graves et ne causent pas de complications. Cependant, si du fer n’est pas ajouté au régime alimentaire, cette carence pourrait causer d’autres problèmes de santé.

Si vous souffrez d’anémie, votre cœur doit pomper plus de sang pour compenser le manque d’oxygène. Une défaillance cardiaque ou un agrandissement du muscle cardiaque peut survenir s’il n’est pas mis fin à la carence en fer.

Dans des cas graves de carence en fer chez des femmes enceintes, les enfants peuvent naître prématurément ou avoir un poids faible à la naissance. La plupart des femmes enceintes prennent des compléments de fer dans le cadre de leurs soins prénataux pour ne pas risquer une carence.

Les nourrissons et les enfants souffrant d’une carence grave en fer risquent de grandir et de se développer moins vite. Ils peuvent aussi courir un risque accru d’infections.

Traitement

Des comprimés de fer peuvent aider à rétablir des niveaux adéquats de fer dans votre corps. Si possible, vous devriez prendre des comprimés de fer à jeun pour améliorer l’absorption, mais ils peuvent aussi être pris avec des repas si leur consommation à jeun vous cause des maux d’estomac. Vous devrez peut-être prendre de tels compléments pendant plusieurs mois. Les compléments de fer peuvent causer de la constipation ou rendre les selles noires.

Si votre médecin détermine que vous avez également des carences d’autres vitamines ou minéraux, il pourra aussi vous prescrire d’autres compléments de vitamines ou des préparations de multivitamines.

Régime alimentaire

Les régimes alimentaires riches en viande rouge, légumes à feuilles alimentaires de couleur sombre, fruits secs et noix, et céréales fortifiées avec du fer ou pain peuvent aider à traiter ou à prévenir une carence en fer.

La vitamine C aide votre organisme à absorber le fer que vous mangez. Si vous prenez des comprimés de fer, un médecin pourra suggérer de prendre les comprimés avec une source de vitamine C. Un verre de jus d’orange est une bonne source de vitamine C.

Les personnes qui sont végétariennes et végétaliennes doivent s’assurer qu’elles mangent assez de haricots, de produits à base de soja, de fruits secs, d’épinards et d’autres légumes de couleur sombre. Elles devraient essayer d’incorporer la consommation fréquente d’aliments fortifiés avec du fer. Selon l’Office des compléments alimentaires de l’Institut national américain de la Santé (National Institutes of Health’s Office of Dietary Supplements), les végétariens qui ne mangent pas de produits d’origine animale peuvent avoir besoin de près de deux fois plus de fer chaque jour que les personnes consommant de tels produits (NIH ODS, 2010). La raison en est que le fer dans les aliments d’origine végétale peuvent ne pas être absorbés aussi facilement ou complètement que le fer des produits d’origine animale, comme la viande.

Conseils en nutrition

Votre médecin vous demandera peut-être de consulter un diététicien ou un nutritionniste. Ce sont des spécialistes qui ont reçu une formation pour enseigner les bonnes habitudes alimentaires. Un nutritionniste peut vous aider à vous assurer que vous obtenez toutes les vitamines et tous les minéraux nécessaires dans les aliments que vous mangez.

Les personnes souffrant de troubles de l’alimentation devront perut-être consulter un nutritionniste spécialisé dans ce problème afin de discuter de leurs options de traitement à long terme.

Transfusions sanguines

Dans les cas les plus graves, une transfusion de sang peut permettre de remplacer le fer très rapidement. Cette procédure consiste à recevoir du sang par voie intraveineuse, une ligne intraveineuse étant insérée dans un vaisseau sanguin.

Prévention

Mangez de nombreux aliments riches en fer et en vitamine C pour éviter d’avoir des niveaux insuffisants de fer dans le sang. Les mères doivent alimenter leurs bébés soit avec du lait maternel, soit avec des préparations pour nourrissons enrichies en fer.

Aliments riches en fer :

  • viande, comme agneau, porc, poulet et bœuf
  • haricots
  • graines de courges et de citrouilles
  • légumes verts feuillus, comme des épinards
  • raisins secs et autres fruits secs
  • produits à base de soja
  • oeufs
  • poissons et fruits de mer, tels que praires, sardines, crevettes et huîtres
  • céréales sèches et instantanées renforcées en fer

Aliments riches en vitamine C :

  • agrumes, tels que oranges, pamplemousses, fraises, kiwis, goyaves, papayes, ananas, melons et mangues
  • brocoli
  • poivrons verts et rouges
  • choux de Bruxelles
  • choux-fleurs
  • tomates
  • légumes verts feuillus

A lire aussi

Comment s’informer sur le cycle de l’eau ?

Journal

Détection et titrage d’anticorps anti-microsomes thyroïdiens : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Trouvez les réponses dont vous avez besoin avant d’utiliser le CBD pour les enfants

Emmanuel

Les 3 erreurs à éviter dans l’achat de son bonnet ou turban de chimiothérapie

Emmanuel

Choisissez des produits ménagers naturels pour la maison

Journal

3 conseils sur le port de lentilles de contact

Laurent