Image default
Santé

Douleurs et troubles du coude : définition, cause, symptômes, traitement

Plusieurs troubles peuvent affecter le coude, beaucoup d’entre eux étant causés par un surmenage de cette articulation ou par des blessures sportives. Les joueurs de golf, de baseball ou de tennis, ainsi que les boxeurs, souffrent souvent de troubles du coude.

Ces troubles peuvent concerner les muscles et les os du bras, ainsi que les ligaments et les tendons du coude. Les traitements des troubles du bras dépendent des symptômes et des structures affectées.

Types de pathologies du coude

Types de pathologies du coude

C’est ce qu’on appelle fréquemment le coude du golfeur ou le coude de baseball . Elle affecte le tendon intérieur du coude et peut être provoquée par le mouvement de projection répétitif utilisé en jouant au baseball ou le mouvement descendant d’une crosse de golf.

L’épicondylite médiale peut aussi être causée par un mouvement répétitif des mains, comme l’utilisation quotidienne d’un marteau au travail. Ce trouble peut provoquer de la douleur le long de la partie intérieure du coude. La douleur se remarque particulièrement quand on bouge les poignets. Cet état s’améliore habituellement avec du repos et des méthodes de traitement conventionnelles, comme l’application de glace et les médicaments anti-inflammatoires en vente libre (ibuprofène).

Épicondylite latérale

L’épicondylite latérale s’appelle aussi le coude du joueur de tennis . Elle affecte le tendon extérieur du coude. Elle peut être provoquée en pratiquant des sports de raquette ou en exerçant certaines professions qui nécessitent la même sorte de mouvement. Parmi les professionnels qui souffrent fréquemment d’épicondylite latérale, citons les cuisiniers, les peintres, les menuisiers, les ouvriers de l’industrie automobile et les plombiers.

Les symptômes comprennent une douleur ou une sensation de brûlure le long de la partie extérieure du coude, et des problèmes de préhension. Ces symptômes s’améliorent généralement avec du repos, de la physiothérapie ou l’utilisation d’un appareil orthopédique.

Bursite rétro-olécrânienne

La bursite rétro-olécrânienne s’appelle aussi le coude de l’étudiant . La bursite affecte les bourses synoviales, de petits sacs remplis de liquide aidant à protéger et à lubrifier les articulations. La bursite rétro-olécrânienne affecte la bourse synoviale protégeant l’os pointu du coude. Elle peut être causée par un coup porté au coude, le fait de s’appuyer sur le coude pendant de longues périodes, une infection ou par d’autres pathologies comme l’arthrite.

Les symptômes comprennent le gonflement, la douleur et la difficulté de bouger le coude. En cas d’infection, ces symptômes peuvent être accompagnés de rougeur et de chaleur. On peut traiter le coude de l’étudiant en prenant des médicaments et en portant des protèges-coudes. Dans les cas graves et chroniques, une opération peut s’avérer nécessaire.

Ostéoarthrite

L’ostéoarthrite est une maladie qui affecte le cartilage, un type de tissu conjonctif présent dans les articulations. L’ostéoarthrite provoque l’usure et l’endommagement de ce tissu. Elle peut résulter d’une blessure du coude ou de l’usure normale des articulations.

Les symptômes comprennent le gonflement, la douleur, la difficulté de plier le coude, une sensation de blocage du coude et un grincement qui accompagne les mouvements. On peut généralement traiter l’ostéoarthrite par les médicaments et la physiothérapie. La chirurgie est une option pour les cas les plus graves.

Dislocation ou fracture du coude

Les dislocations ou fractures sont souvent causées par une blessure au coude, par exemple en tombant sur un bras ou un coude tendu. On parle de dislocation quand un os est délogé de sa place habituelle, et de fracture quand un os est craqué ou cassé.

Les symptômes comprennent des changements visibles du coude, la douleur, le gonflement, la décoloration et l’incapacité de bouger l’articulation. En cas de dislocation, un médecin peut remettre l’os en place. On placera un coude luxé ou fracturé dans une attelle ou un plâtre, et on administrera un médicament pour réduire la douleur et le gonflement. La physiothérapie aidera à rétablir une amplitude de mouvement normale après le retrait de l’attelle ou du plâtre.

Entorses et foulures des ligaments

Des problèmes peuvent se produire dans n’importe quel ligament de l’articulation du coude. Les entorses et foulures de ligaments peuvent être provoquées par un traumatisme ou une pression répétée. Le ligament peut être étiré ou partiellement ou entièrement déchiré. Parfois un bruit sec se fait entendre au moment de la blessure.

Les symptômes comprennent la douleur, l’instabilité de l’articulation, le gonflement et une amplitude de mouvement restreinte. Le traitement peut inclure le repos, les méthodes de soulagement de la douleur, comme l’application de glace et d’un appareil de soutien, ainsi que la physiothérapie.

Ostéochondrite disséquante

Également appelée maladie de Panner, cette pathologie se produit quand de petits morceaux de cartilage et d’os sont délogés dans l’articulation du coude. Elle résulte souvent d’une blessure sportive au coude et se produit le plus souvent chez les hommes jeunes.

Les symptômes comprennent la douleur et la sensibilité sur la partie extérieure du coude, une difficulté à étendre le bras et une sensation de blocage dans l’articulation. Le traitement comprend l’immobilisation de l’articulation du coude et la physiothérapie.

Tests

Tests

Il existe plusieurs méthodes de diagnostic, notamment :

  • examen physique
  • radiographie
  • tomodensitométrie (TDM)
  • imagerie par résonance magnétique (IRM).
  • électromyographie (EMG)
  • biopsie de liquide synovial

Traitement

Le traitement varie en fonction du trouble et des symptômes. La plupart des troubles du coude doivent faire l’objet d’un traitement conventionnel. La chirurgie est utilisée en dernier recours quand les symptômes ne s’améliorent pas.

Options de traitement :

  • glace
  • repos
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)
  • physiothérapie
  • soutien orthopédique ou immobilisation
  • injections de stéroïdes
  • port de protèges-coudes
  • traitements chirurgicaux

Prévention

Étant donné que la plupart de ces troubles résultent d’un surmenage ou de blessures articulaires, beaucoup peuvent être empêchés en :

  • corrigeant de mauvaises techniques sportives
  • utilisant une poignée de taille correcte sur les équipements sportifs
  • utilisant des raquettes correctement tendues
  • s’échauffant et en s’étirant correctement
  • faisant des exercices pour renforcer les muscles autour de l’articulation du coude
  • utilisant des protèges-coudes
  • faisait des pauses lors de tâches répétitives

A lire aussi

Addictions alimentaires : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

CBD contre la sclérose en plaques (SEP) : quels en sont les bienfaits et les risques ?

Emmanuel

Coffret cadeau massage : pour un moment de détente et de bien-être

sophie

Artériographie des extrémités : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Polype au col de l’utérus : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment trouver une mutuelle santé pour fonctionnaire ?

Journal