Image default
Famille

La parentalité positive : un véritable phénomène de société

Notez cet article

Limiter les fessées, ne pas crier devant les enfants, éviter au maximum les situations de crises, voilà les objectifs de la parentalité positive. Née aux États-Unis, cette approche éducative séduit de plus en plus de parents français. Seulement, on ne devient pas « parent positif » du jour au lendemain. Il faut en effet en connaitre les bases et réaliser un véritable travail sur soi. D’où l’intérêt des coachings, des ateliers ou des formations.

La parentalité positive : de quoi s’agit-il exactement ?

La parentalité positive fait couler beaucoup d’encre et devient un véritable phénomène de société. En réalité, ce concept ne date pas d’hier. Cette méthode éducative a longtemps existé, mais elle a été démocratisée par Faber et Mazlich, deux auteures célèbres aux États-Unis. Aujourd’hui, cette approche continue à faire écho en France. Les blogs, comme la presse parentale ainsi que les pages de forums s’intéresse davantage sur le sujet. Et bien que chaque article utilise ses propres mots, le principe de cette technique reste le même.

En réalité, il s’agit d’une éducation basée sur l’empathie et le respect du tout-petit. Cette manière d’éduquer s’oppose à toute forme de violence, autant physique que verbale. Elle encourage les parents à expliquer au lieu de dicter et à dialoguer avant de punir. Cette méthode permettra ainsi de limiter les conflits au quotidien et améliorera la relation parent-enfant.

Seulement, bien que l’envie soit là, on ne s’improvise pas « parent positif ». Il faut en effet prendre en compte les parcours de chaque parent, et surtout mieux comprendre les réactions de l’enfant. Pour cela, de nombreux professionnels proposent désormais des formations ou un programme de coaching.

Se former à parentalité positive : une étape essentielle

En France, la parentalité positive séduit les parents désireux de tisser une relation plus harmonieuse avec leurs enfants. Afin d’adopter ce principe, chacun a ses méthodes. Pendant que certains collectionnent les livres, d’autres préfèrent se fier aux techniques proposées sur internet. Or, l’accompagnement personnalisé reste le meilleur moyen pour mieux comprendre cette approche. D’ailleurs, pour répondre à ce besoin, un nouveau marché a vu le jour. On parle évidemment des formations, des programmes de coaching ou des ateliers portés sur le thème de la parentalité positive.

Les séances sont dirigées par des spécialistes qui maitrisent la psychologie infantile. Tout au long des sessions, les parents vont apprendre à prévenir la colère en cas de bêtise ou de désobéissance. Les formateurs leur attribueront également les consignes nécessaires pour mieux comprendre les sentiments ainsi que les attentes de l’enfant. Ainsi, les adultes pourront formuler leurs exigences sans agressivité ni menaces. Par ailleurs, comme le schéma de la parentalité adopté par une mère ou un père vient de son enfance, les formations permettront aussi de guérir les blessures du passé qui sont logées dans l’inconscient du parent.

Related Articles

Conseils pratiques pour entrer en maison de retraite

administrateur

Auxiliaire de vie pour personnes âgées : comment le devenir ?

administrateur

Les tests ADN sont-ils fiables ?

administrateur

Leave a Comment