Image default
Santé

Mycose vaginale, une infection courante à prendre au sérieux

La mycose vaginale est une infection qui touche la majorité des femmes. Dans la grande majorité des cas, ses effets ne se font pas ressentir. Cependant, des traitements sont nécessaires pour éradiquer cette infection qui peut causer des troubles chez certaines.

Quelles sont les causes de la mycose vaginale ?

Avant tout, il s’agit d’une infection bénigne qui touche les parties génitales de la femme. Cette infection vaginale est principalement due à un champignon appelé candida albicans. Ce champignon appartient à la classe des levures et infecte le plus souvent la partie génitale. Cependant, les autres organes tels que la bouche, les intestins, l’œsophage, le pharynx et même la peau peuvent également être touchés.

Même si cette infection est souvent bénigne, il est recommandé de consulter un médecin dans le cas où une femme enceinte la contracte plus de quatre fois dans une année. Cela concerne généralement les grossesses précoces pour les moins de 18 ans.

Quels en sont les symptômes ?

Les symptômes de la mycose vaginale simples se présentent généralement par des démangeaisons au niveau de la vulve et à l’entrée du vagin. Ce premier symptôme s’accompagne généralement par la sécrétion de pertes blanches souvent très épaisses et parfois même crémeuses. Par la suite, les démangeaisons se muent en une brûlure vaginale ressentie surtout pendant les mictions.

Mycose vaginaleÀ part cela, la personne qui contracte cette infection ressent des douleurs persistant lors des rapports sexuels. Et pour finir, des vulves gonflées et rouges apparaissent. Ce sont là les symptômes basiques auxquels on reconnaît cette infection. Cependant, il est possible qu’à part les démangeaisons et autres symptômes propres à ce type de contamination, certaines femmes soient sujettes à des saignements, douleur, sécrétions nauséabondes, fièvres, contraction de cloques et de verrues. Si l’un de ces symptômes atypiques se présente, il est vivement recommandé de consulter un médecin.

Comment traiter cette infection ?

Mycose vaginaleLes médicaments pour soigner cette contamination sont en vente libre dans toutes les pharmacies. De cette manière, les femmes qui en sont sujettes peuvent se procurer les médicaments et effectuer les traitements nécessaires. Par ailleurs, la mycose vaginale se soigne de deux façons, un traitement par voie orale et un autre en local. Il faut savoir que le traitement par voie orale ne se fait que sur ordonnance du médecin. Il consiste à prendre des gélules antifongiques qui auront pour but d’éliminer de manière efficace les champignons en passant à travers le sang. Votre médecin traitant pourra également effectuer des prélèvements vaginaux dans le but de déterminer avec précision l’agent pathogène responsable de votre infection et d’effectuer le traitement le plus efficace.

Et dans le cas d’une mycose simple, un traitement en local par l’utilisation d’ovules vaginaux est préconisé. À ce sujet, il existe des ovules, dont l’action dure, sur trois jours, elles sont appelées ovules monodoses. Des traitements de courtes durées sont également disponibles et nécessitent l’utilisation de trois ovules pendant trois soirs. À part les ovules, le traitement peut aussi s’accompagner d’une crème ou d’une lotion fluide qu’il faudra appliquer sur la peau et les muqueuses externes.

Pour conclure, bien que la mycose vaginale soit bénigne, il est nécessaire de suivre un traitement adapté afin d’éviter qu’elle ne se mue en une autre maladie. En demandant conseil auprès de votre médecin traitant, vous pourrez opter pour un traitement par voie orale ou en local.

Source image : Pixabay, licence CC0, Creative Commons.

Related Articles

Tension artérielle : 5 méthodes naturelles pour mieux la contrôler

Odile

Tout savoir sur le sommeil durant les différentes phases de grossesse

Tamby

Sport à la maison: les accessoires indispensables

Ines

Leave a Comment