Image default
Santé

Le processus de pose d’un stent : tout ce que vous devez savoir

Découvrez le processus de pose d’un stent et obtenez toutes les informations essentielles dont vous avez besoin. Que vous ayez été diagnostiqué avec une maladie cardiaque ou que vous souhaitiez simplement en savoir plus sur cette procédure, cet article est fait pour vous. De la consultation initiale au suivi post-opératoire, nous vous expliquerons chaque étape en détail. Vous comprendrez comment un stent est inséré dans les artères obstruées pour restaurer le flux sanguin et soulager les symptômes. Ne manquez pas cette opportunité d’en apprendre davantage sur l’une des procédures cardiaques les plus courantes et efficaces. Prêt à explorer le processus de pose d’un stent ? Lisez la suite !

Qu’est-ce qu’un stent ?

Un stent est un implant thérapeutique à base métallique qui sert à maintenir ouverte une artère ou un organe. Il s’agit d’un cylindre, généralement en métal, qui est inséré dans l’organe ou l’artère pour maintenir le passage ouvert. La pose d’un stent se fait habituellement par la voie endovasculaire, ce qui signifie qu’un cathéter est inséré dans une artère du cou ou de l’aine et guidé vers le site de blocage. Une fois en place, le stent est gonflé avec un ballonnet afin de maintenir la forme et le diamètre de l’artère.

Le patient recevra généralement des médicaments pour réduire la douleur et prévenir les caillots sanguins. Il est important que le patient soit à jeun et qu’il ne prenne pas certains médicaments avant le procedure. Le patient sera ensuite installé sur une table et connecté à divers appareils qui suivront son rythme cardiaque et sa pression artérielle pendant la procédure. Le stent sera alors inséré à travers la peau jusqu’à l’endroit où se trouve le blocage.

Le ballonnet attaché au stent sera ensuite gonflé à une pression spécifique pour aider à dégager la lésion et permettre au stent de se fixer correctement contre les parois de l’artère. Après cela, le ballonnet sera dégonflée, retirée et le stent restera en place pour maintenir l’ouverture des parois.

Quand est-il nécessaire de poser un stent ?

Un stent peut être posé dans diverses circonstances. Il peut s’agir d’un traitement médical ou d’un acte préventif. Dans le cas d’une maladie cardiaque, un stent peut être posé si une artère devient bouchée et réduit le flux sanguin vers le cœur. Cette opération est connue sous le nom d’angioplastie coronaire, et elle est parfois réalisée pour empêcher un accident vasculaire cérébral. Un stent peut également être nécessaire si une artère est dilatée et menace d’exploser. Les procédures à haut risque sont souvent effectuées à l’aide d’un stent pour minimiser les risques de rupture.

Un stent peut être placé avec succès à l’aide d’une variété de procédures et de technologies. Lorsqu’il s’agit d’une artère bloquée, un médecin peut insérer un cathéter muni d’un petit ballonnet et remplir ce ballonnet de produits chimiques qui vont sceller l’artère afin que du sang puisse passer. Lorsque l’artère est dilatée, un stent est placé pour stabiliser la paroi des tissus et rétablir le flux sanguin normal. Cette opération est souvent réalisée à l’aide de produits chimiques spécialement conçus pour renforcer la structure des tissus.

Poser un stent n’est pas sans risque, mais les avantages sont plus importants que les inconvénients. Les patients qui subissent une angioplastie coronaire ont moins de chances de subir des crises cardiaques ou des crises cardiaques graves que ceux qui ne reçoivent pas de traitement. Cette opération réduit également le temps de rétablissement et permet aux patients de reprendre une vie normale plus rapidement. Les médecins prennent en compte plusieurs facteurs avant de décider si une personne doit subir une procédure pour la pose d’un stent.

Comment se déroule la pose d’un stent ?

La pose d’un stent est une procédure médicale. Elle consiste à insérer un petit tube métallique, connu sous le nom de stent, dans une artère pour la maintenir ouverte. Avant la procédure, le médecin peut prescrire des examens médicaux pour déterminer si l’utilisation d’un stent est appropriée. Après avoir discuté des risques et des bienfaits avec le patient, un anesthésiste et un cardiologue examineront le patient. Durant la procédure, le médecin insère un cathéter par une petite incision dans l’artère au-dessus du genou et guide le stent vers l’artère bloquée. Une fois en place, le stent est expandé pour ouvrir l’artère et libérer les blocages. La procédure est généralement complétée en quelques heures. Le médecin peut surveiller le stent pendant plusieurs jours après la procédure pour s’assurer qu’il fonctionne correctement et éviter tout problème de coagulation du sang.

Les différents types de stents disponibles

Les poseurs de stents peuvent utiliser plusieurs types de stents pour traiter les patients. Les stents cardiovasculaires, selon leur emplacement et leur usage, peuvent être divisés en différents types :

  • Stents coronaires: ils sont placés dans les artères coronaires pour traiter l’athérosclérose et la maladie coronaire ischémique.
  • Stents vasculaires périphériques: ils sont placés dans les artères périphériques pour traiter le blocage des vaisseaux sanguins.
  • Stents de carotide: ils sont placés dans les carotides pour réduire le risque d’accident vasculaire cérébral.
  • Stents veineux: ils sont utilisés pour traiter la thrombose veineuse profonde et la maladie veineuse thromboembolique chronique.
  • Stent urinaire: il est placé dans l’uretère pour traiter le blocage du flux urinaire.
  • Stent biliaire: il est placé dans le conduit biliaire pour éliminer les blocages causés par des calculs biliaires ou une tumeur biliaire.
  • Stent trachéal: il est utilisé pour traiter l’obstruction des voies respiratoires causée par l’asthme, la bronchopneumopathie chronique obstructive ou un cancer du poumon.

Chaque type de stent a son propre diamètre et sa propre longueur qui dépendent du type de patient et du type de maladie traitée. Le médecin choisira le bon type de stent en fonction des symptômes et des éléments diagnostiques spécifiques à chaque patient individuellement.

Les risques et complications associés à la pose d’un stent

La pose d’un stent coronarien peut comporter des risques et des complications, par exemple: un saignement excessif, des allergies médicamenteuses, une embolisation, une sténose resténosante, une poussée d’angor, une ischémie, une infection ou un caillot de sang. Ces complications sont rares, mais elles existent et doivent être prises en compte par le médecin pour déterminer si la pose d’un stent est le bon traitement pour le patient. Également à prendre en considération sont les effets indésirables possiblement liés aux médicaments administrés au patient avant et après l’intervention.

Plusieurs tests sont nécessaires avant la procédure pour déterminer si un patient est un candidat approprié pour une intervention impliquant un stent. Ces tests comprennent la tomodensitométrie coronarienne (CTC), l’angiographie coronarienne par cathétérisme (CCA) et l’angioscanner. Les facteurs à prendre en compte pour déterminer si un patient est prêt pour un stent incluent le type de maladie artérielle qu’il présente et l’emplacement des blocages. Une fois que ces tests ont été réalisés, les résultats sont évalués par le médecin afin de voir si l’intervention est nécessaire.

  • Saignement excessif: Le saignement peut se produire à partir du site d’accès ou de tout autre site qui est soumis à des pressions extrêmes.
  • Allergies médicamenteuses: Les allergies aux médicaments administrés peuvent provoquer des symptômes tels qu’une éruption cutanée et des difficultés respiratoires chez certains patients.
  • Embolisation: Lorsqu’un objet non désiré, comme un caillot de sang ou autre, est libéré dans la circulation sanguine à partir du site opératoire.
  • Sténose resténosante: Une obstruction supplémentaire peut se produire à l’endroit où le stent a été placé.
  • Poussée d’angor: Une douleur thoracique causée par une crise cardiaque due à la pression provoquée par le stent sur les arteres.
  • Infection: Des infections bactériennes peuvent se propager dans les vaisseaux sanguins autour du stent.
  • Caillot de sang: Une formation anormale de caillots peut se produire autour du stent et bloquer les vaisseaux sanguins.

Les précautions post-opératoires après la pose d’un stent

Après la pose d’un stent, les patients doivent s’attendre à plusieurs précautions post-opératoires. Il est important de se conformer à ces règles pour réduire le risque de complications et favoriser un rétablissement plus rapide. La première recommandation est de ne pas manger ni boire pendant une heure après l’intervention chirurgicale, sauf si le médecin l’a autorisé. De plus, il est nécessaire de rester en position couchée pendant quelques heures pour réduire le risque de saignements ou d’hémorragies. Les patients doivent également suivre les instructions des médecins concernant la gestion du stress et des activités physiques et prendre les médicaments prescrits pour prévenir toute infection.

Certains médicaments peuvent être nécessaires pour limiter l’inflammation des tissus, réduire le risque de caillots sanguins ou améliorer la circulation sanguine. Les patients doivent également surveiller leur alimentation et éviter certains aliments qui peuvent interférer avec les effets des médicaments. Une alimentation riche en fruits, légumes, grains entiers et produits laitiers est considérée comme la meilleure option pour favoriser la guérison postopératoire.

Les personnes qui ont subi une pose d’un stent doivent éviter de fumer, car cela peut nuire à la circulation sanguine et augmenter le risque de complications. Le tabagisme passif doit également être évité car il peut aggraver les symptômes et interférer avec le traitement médical.

A lire aussi

Hypochondre gauche et droit : comprendre les douleurs abdominales

Irene

Le guide complet sur l’anatomie et la santé du vagin – Tout ce que vous devez savoir

Irene

Ginseng : tout ce que vous devez savoir sur ses bienfaits, dangers et précautions !

Irene

Comment procéder à l’extraction des dents de sagesse ?

Journal

Dosage des anticorps antithyroglobuline : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment est choisie la forme galénique des médicaments

Emmanuel