Image default
Santé

Mieux connaître le déficit immunitaire pour bien l’éradiquer

En Europe, un homme ou une femme a environ une chance sur 25 000 d’être touché par le déficit immunitaire. Il s’agit d’une situation pathogène dont la cause reste méconnue de certains médecins. Pour en savoir un peu plus sur ce sujet, le point dans cet article.

Tout savoir sur les causes du déficit immunitaire

L’organisme humain est protégé des agresseurs exogènes grâce au système immunitaire, composé de cellules et de protéines. Déterminé à l’avance par la génétique, le taux de ces composants varie dans le corps humain. Et, pour des raisons également génétiques, il peut arriver des cas où le taux des constituants de l’immunité du corps est déficitaire. Autrement dit, les bactéries, les champignons, les virus et les parasites prolifèrent facilement au sein de l’organisme en déficit immunitaire. Ces agresseurs dits « antigène » (non-soi) sont les principaux responsables des maladies.

Les causes du déficit immunitaire peuvent être nombreuses car les composants du système immunitaire sont à la fois diversifiés et complexes. En effet, le déficit immunitaire, aussi appelé immunodéficience, apparaît surtout en cas de défaillance de l’un de ces composants. Cette défaillance peut être liée à la génétique. Dans ce cas, il s’agit d’un déficit immunitaire dit primitif où certaines cellules font défaut au système. En revanche, il se peut que la défaillance provienne d’un facteur exogène. Les médecins parlent ainsi d’un déficit immunitaire secondaire ou acquis. Dans les deux cas, il en résulte un affaiblissement des défenses de l’organisme contre certaines infections.

Comment reconnaître et guérir d’un déficit immunitaire ?

Aussi nommé hypogammaglobulinémie, un déficit immunitaire peut provoquer des infections bactériennes récidivantes. Dans la plupart des cas, cela se manifeste par une répétition anormale de bronchites, de sinusites, d’otites ou de pneumopathies. Des maladies auto-immunes de type anémie hémolytique peuvent également apparaître dans les cas les plus graves. Tout cela s’accompagne généralement d’un manque de sommeil chronique et peut conduire à des tumeurs gastro-intestinales. Mais, le véritable problème de cette maladie reste le diagnostic. En effet, le diagnostic est réalisable dès l’enfance, mais les infections apparaissent souvent plusieurs années plus tard. Cela peut par ailleurs aller jusqu’à une trentaine d’années après la véritable défaillance du système.

Grâce aux travaux des chercheurs, il existe actuellement des solutions pour atténuer le déficit immunitaire. Des traitements naturels permettent en effet de renforcer l’organisme et de booster ses défenses immunitaires. Il s’agit notamment de l’administration d’une forme particulière de vitamine végétale. C’est-à-dire, des compléments alimentaires fabriqués à partir de vitamine D synthétique qui joue le rôle de régulateur biologique pour le système immunitaire. Outre son aspect diététique particulier, une telle solution se présente également comme le meilleur moyen d’éviter la carence immunitaire. Par ailleurs, elle est parfaitement compatible avec la plupart des traitements chimiques, en cas de cancer.

A lire aussi

Les effets du manque de sommeil sur la santé

Ines

Trois choses à savoir sur la calvitie

Journal

Tests génétiques, un encadrement légal très strict

Odile

Spécialiste du massage thérapeutique tout près de Fribourg

Irene

Crevasses aux mains, quelles en sont les causes ?

Noah

Le COVID-19 : quelles conséquences sur son quotidien après le déconfinement ?

Odile

Leave a Comment