Image default
Santé

Obstruction lymphatique (lymphoedème) : définition, cause, symptômes, traitement

Une obstruction lymphatique, ou lymphoedème, est un blocage du système lymphatique. Le système lymphatique est composé des ganglions lymphatiques et de vaisseaux qui servent à drainer les liquides des tissus de votre corps. Ces liquides transportent les toxines et d’autres déchets jusqu’à vos ganglions lymphatiques avant que votre organisme les élimine.

Un œdème (enflure des ganglions lymphatiques) est la cause la plus courante d’un blocage lymphatique. Le symptôme le plus courant d’une obstruction lymphatique est une tumescence sur un de vos bras ou une de vos jambes, ou les deux.

Vous pouvez être né avec une obstruction lymphatique, ce qui est appelé un lymphoedème primaire, ou développer un lymphoedème comme trouble secondaire. L’obstruction lymphatique est une affection chronique pour la plupart des gens. Cela signifie que vous devrez probablement la traiter dans une certaine mesure tout au long de votre vie.

Causes

La mastectomie est l’une des causes les plus répandues d’obstruction lymphatique dans les pays occidentaux selon les National Institutes of Health des États-Unis (NIH, 2010). Pendant la plupart des interventions chirurgicales visant à effectuer l’ablation d’un sein cancéreux, les chirurgiens retirent également du tissu lymphatique en dessous du bras. Les liquides qui sont drainés depuis le bras doivent passer par les aisselles. Si des ganglions lymphatiques sont retirés de cet endroit, ceci peut causer une obstruction lymphatique et une tuméfaction sous le bras.

Traitement du cancer

D’autres traitements du cancer, dont la radiothérapie et l’utilisation du médicament tamoxifène, peuvent contribuer à un lymphoedème secondaire selon le National Lymphedema Network des États-Unis (NLN, 2010). La cicatrice causée par les rayonnements peut entraîner un blocage du système lymphatique. Le tamoxifène peut causer des caillots sanguins, ce qui peut entraîner l’enflure des jambes.

Lymphoedème primaire

Le lymphoedème primaire est une pathologie acquise à la naissance. Une obstruction lymphatique primaire est moins courante qu’un lymphoedème secondaire. La forme primaire, ou congénitale, de cette affection est essentiellement héréditaire (génétique). Vous êtes plus susceptible d’avoir un lymphoedème primaire si un autre membre de votre famille en est également affecté.

Deux troubles génétiques rares, la maladie de Milroy et la maladie de Meige, causent une formation incorrecte des structures constituant votre système lymphatique. La maladie de Milroy cause une formation incorrecte de vos ganglions lymphatiques pendant la première enfance. La maladie de Meige cause une formation de vos vaisseaux lymphatiques sans clapets pour empêcher le refoulement du liquide, ce qui rend difficile le drainage du liquide de votre corps.

Symptômes

Le symptôme primaire du lymphoedème est l’apparition d’enflures sur les bras ou les jambes. Vos doigts ou vos orteils peuvent également accumuler du liquide. Vous ressentirez peut-être de la lourdeur ou une douleur sourde dans le membre affecté. Une réduction de l’amplitude du mouvement en raison d’une tuméfaction peut également être un symptôme d’obstruction lymphatique.

Les symptômes du lymphoedème secondaire peuvent se présenter immédiatement après une opération chirurgicale ou un traitement contre le cancer, ou à un moment quelconque ultérieurement. Comme certains patients ne constatent pas d’enflure pendant plusieurs mois ou même années après leur traitement, il est important de noter ces symptômes même s’ils se présentent longtemps après votre opération chirurgicale.

Les personnes ayant une obstruction lymphatique congénitale présentent parfois des symptômes dès la petite enfance ou au début de la puberté.

Stades de progression du lymphoedème

Le lymphoedème évolue en plusieurs stades. Le stade primaire en est la forme la plus légère, le stade secondaire en est une forme modérée et le stade tertiaire est caractérisé par des tuméfactions très sévères.

  • Stade primaire : votre membre a habituellement une taille normale le matin, mais il enfle pendant la journée ; le tissu présente une indentation lorsque vous appuyez dessus.
  • Stade secondaire : forme irréversible de tumescence ayant pour effet que le tissu de votre membre semble spongieux au toucher
  • Stade tertiaire : forme irréversible plus grave de l’œdème caractérisée par un durcissement et un élargissement du membre affecté

Infections

Des infections peuvent se développer parallèlement au gonflement causant l’obstruction lymphatique. Deux de ces infections sont la cellulite, un type d’infection de la peau, et la lymphangite, une infection des vaisseaux lymphatiques. Les symptômes de l’infection incluent une éruption cutanée rouge ou une plaque qui se forme sur le membre affecté. De la fièvre, des démangeaisons et des frissons peuvent accompagner l’œdème et l’éruption.

Diagnostic

Si vous allez voir votre médecin avec des symptômes d’obstruction lymphatique, il vous posera des questions sur vos antécédents médicaux et effectuera un examen physique.

Si votre médecin soupçonne une obstruction lymphatique, il pourra prescrire des tests d’imagerie pour l’aider à établir un diagnostic. Un lymphangiogramme est un type de radiographie qui utilise un colorant de contraste pour mieux montrer vos ganglions et vaisseaux lymphatiques. Votre médecin injectera le produit de contraste dans une veine entre vos orteils. Les images radiographiques pourront révéler des blocages dans le système de drainage lymphatique.

Traitement

Les buts du traitement sont de réduire autant que possible la tuméfaction et de préserver l’amplitude de mouvement du membre affecté. Un lymphoedème causé par une infection sera traité initialement avec des antibiotiques afin de contrôler la douleur et la tuméfaction.

La compression est une forme courante de traitement du lymphoedème. La compression du membre affecté pousse les liquides lymphatiques en direction du torse, ce qui a tendance à régulariser leur circulation. Vous pouvez envelopper votre bras ou votre jambe avec un bandage élastique serré ou porter un vêtement compressif pour faire pression continuellement sur la zone enflée.

Les vêtements compressifs sont des chaussettes, des bas ou des manches qui enserrent le membre enflé. Votre médecin pourra vous recommander d’acheter des vêtements compressifs d’un certain degré ou niveau de compression en fonction de la gravité de votre état. Des vêtements compressifs sont en vente dans la plupart des pharmacies.

Une compression manuelle peut être nécessaire si le port d’un vêtement compressif n’est pas suffisant. Le drainage manuel de la lymphe est un type de massage thérapeutique effectué par un prestataire de soins de santé spécialisé. La manipulation de vos tissus permet à la lymphe d’être drainée plus librement. N’effectuez toutefois pas de drainage manuel si vous avez de la cellulite ou d’autres types d’infections de la peau.

Des activités physiques peuvent également aider à contrôler les effets du lymphoedème. Des exercices d’amplitude de mouvement simples, comme le fait de plier les genoux ou de faire tourner le poignet, sont conçus pour maintenir votre flexibilité et votre mobilité. L’activité physique, même légère, empêche également les liquides de s’accumuler dans vos bras ou vos jambes.

Pronostic

Le pronostic pour le lymphoedème varie en fonction du patient. Dans la plupart des cas, vous devrez vivre avec un certain niveau d’enflure en permanence. Les gonflements pourront se réduire avec le temps, mais la plupart des gens ont des œdèmes permanents.

A lire aussi

3 choses à savoir pour bien choisir votre tensiomètre

administrateur

La cataracte : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Les avantages du fauteuil roulant électrique

Journal

Personnalisez votre prothèse capillaire

Ines

À propos de la réflexologie plantaire

Odile

Tests de vaginite (examen à l’état frais) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene