Image default
Santé

La proctite : définition, cause, symptômes, traitement

Une proctite se manifeste lorsque le rectum est enflammé. Le rectum est une région inférieure de l’appareil digestif. Il se situe entre le colon et l’anus. Les selles traversent le rectum en quittant le corps.

Une proctite peut être douloureuse et inconfortable. Vous pourriez ressentir une envie permanente d’aller à la selle. Cette pathologie est habituellement soignée avec des médicaments et une adaptation du mode de vie. Le recours à la chirurgie n’est généralement pas nécessaire.

Causes

La proctite est généralement provoquée par des pathologies sous-jacentes, notamment :

  • les maladies sexuellement transmissibles (MST),
  • les maladies auto-immunes, telles que la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse,
  • les maladies inflammatoires de l’intestin (MII),
  • les traumatismes anaux,
  • les infections qui ne sont pas sexuellement transmissibles, telles que la salmonellose et la shigellose,
  • les infections rectales dues à Clostridium difficile qui surviennent après la prise d’antibiotiques,
  • la radiothérapie en cas de cancer des ovaires, du rectum ou de la prostate,
  • une infection streptococcique de la gorge chez les enfants.

Environ 30 pour cent des personnes atteintes d’une maladie inflammatoire de l’intestin souffrent de proctite à un moment ou à un autre estime la Clinique Mayo (Clinique Mayo). Les traumatismes anaux peuvent inclure les blessures causées par des lavements ou des relations sexuelles avec pénétration anale.

Symptômes

Le symptôme le plus fréquent de la proctite s’appelle le ténesme. Le ténesme est le besoin fréquent d’aller à la selle. L’inflammation ainsi que l’irritation du rectum et de la paroi rectale causent un ténesme.

Les autres symptômes de la proctite incluent :

  • des douleurs dans le rectum, l’anus et la région abdominale,
  • des saignements au niveau rectum,
  • la sécrétion de mucus par le rectum,
  • des selles très molles,
  • des diarrhées.

Traitement

Les objectifs du traitement de la proctite consistent à réduire l’inflammation, à gérer la douleur et à soigner l’infection. Les traitements spécifiques dépendent de la cause de la proctite. Le fait de lutter contre les pathologies sous-jacentes aide à soulager les symptômes.

Plusieurs médicaments sont employés pour soigner une proctite :

  • les anti-inflammatoires, tels que les corticostéroïdes, réduisent l’inflammation et soulagent les douleurs,
  • les antibiotiques et les antimycosiques éliminent les MST et autres infections,
  • les immunosuppresseurs soignent les symptômes de la maladie de Crohn et autres maladies auto-immunes.

Votre médecin vous prescrira les médicaments en fonction des symptômes de la proctite que vous présentez ainsi que de sa cause sous-jacente. Ces médicaments pourront être pris par voie orale, appliqués localement ou administrés par lavements. Lors d’un lavement, le traitement est placé directement dans le rectum.

On vous dira peut-être également de prendre des bains de siège. Un bain de siège consiste à recouvrir la région enflammée d’eau chaude et peut vous soulager. Les magasins de matériel médical vendent des bassins pour bain de siège. Ils s’installent sur la cuvette des toilettes.

Chirurgie

Les personnes atteintes de colite ulcéreuse ou de la maladie de Crohn et de proctite chronique peuvent nécessiter une intervention chirurgicale. La colite ulcéreuse et la maladie de Crohn sont deux maladies auto-immunes qui affectent votre tube digestif.

L’inflammation et les plaies présentes dans le tube digestif peuvent provoquer des douleurs sévères, une malnutrition et une perte de poids. Dans certains cas, le retrait de la région endommagée est le seul traitement efficace.

Mode de vie

Mode de vie

Un simple changement du mode de vie peut soulager les douleurs dues à la proctite.

Un régime composé d’aliments tendres et neutres réduit les douleurs liées à la proctite. Evitez les aliments épicés, acides ou gras pendant les épisodes de diarrhée.

Buvez beaucoup de liquides mais évitez les sodas caféinés, le café et le thé. Le fait de boire facilite le passage des selles. Cela prévient également de la déshydratation due aux selles fréquentes et molles. La caféine peut irriter le système digestif.

Prêtez attention au moment de l’apparition de vos symptômes. Si vos symptômes sont plus prononcés après avoir consommé des produits laitiers, vous pourriez souffrir d’une intolérance au lactose. Il pourrait être bénéfique de passer au lait sans lactose ou au lait de soja.

Utilisez un préservatif lors de relations sexuelles avec pénétration anale. Cela réduit vos risques de contracter une MST.

Complications

La plupart des cas de proctite sont soignés avec succès grâce aux médicaments et aux changements de mode de vie. Dans de rares cas, la proctite peut entraîner des complications.

Selon le Centre national américain d’information sur les troubles digestifs (National Digestive Diseases Information Clearinghouse – NDDIC), les complications possibles comprennent :

  • des ulcères : des plaies ouvertes qui se développent dans le rectum et le colon,
  • des abcès : des régions infectées pleines de pus,
  • une anémie : un déficit de cellules rouges provoqué par des saignements rectaux.

Evitez l’apparition de complications en informant votre médecin de tous vos symptômes dans les plus brefs délais. Plus vous serez soigné(e) rapidement, plus vous aurez de chance de vous rétablir entièrement.

A lire aussi

Burnout, une maladie qui se répand sur la planète

Laurent

Gazométrie du sang artériel : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La rhinoplastie ultrasonique : ce qu’il faut savoir sur l’intervention

Emmanuel

Test sanguin d’immunofluorescence absorbée (FTA-ABS) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’intolérance au lactose

Journal

Diagnostic de l’ostéoporose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene