Image default
Santé

Tests pour la maladie de Crohn : définition, cause, symptômes, traitement

Les symptômes de la maladie de Crohn sont similaires à ceux d’autres maladies, mais à l’exception notable de la colite ulcéreuse et de certains cancers, la plupart sont beaucoup plus communs et ne sont généralement pas aussi sévères.

Les pathologies présentant des symptômes similaires vont de simples maux d’estomac au syndrome du côlon irritable, en passant par l’intolérance au lactose.

Plusieurs tests sont disponibles de nos jours pour aider à déterminer si une personne a la maladie de Crohn ou l’une des pathologies qui l’imitent.

Lavement baryté

Un lavement baryté est une radiographie du côlon (le gros intestin), y compris le rectum. Ce test est effectué dans le cabinet du médecin ou dans un service de radiologie d’un hôpital. Le médecin introduira un tube pour lavement dans le rectum du patient et effectuera un lavement en utilisant un liquide crayeux spécial appelé sulfate de baryum qui recouvrira le gros intestin et produira plus de contrastes entre des zones spécifiques et permettra de prendre des radios plus claires.

Biopsie

Un médecin qui effectue une coloscopie, une endoscopie ou une sigmoïdoscopie peut également effectuer une biopsie s’il soupçonne la présence de la maladie de Crohn. Pendant une biopsie, le médecin prélève un échantillon de tissu (muqueuse) de la paroi du côlon ou de l’intestin grêle. Cet échantillon sera envoyé à un laboratoire en vue d’un examen de l’anatomie des cellules (histologie) sous un microscope. C’est un excellent test pour identifier un type d’inflammation précis ou pour détecter un cancer ou de la dysplasie (existence de cellules anormales)

Analyse de sang

Une analyse de sang (également connue sous le nom d’analyse de laboratoire) est réalisée pour déterminer la présence de différents types d’anomalies ou de déséquilibres, y compris l’anémie, ce qui peut indiquer des saignements à un endroit quelconque dans les intestins. Une analyse de sang peut également révéler un taux élevé de globules blancs – signe d’une inflammation située à un endroit quelconque dans le corps.

Épreuve respiratoire

L’épreuve respiratoire n’est pas utilisée pour détecter la maladie de Crohn, mais elle peut permettre d’identifier ou d’exclure une intolérance au lactose comme cause des symptômes d’une personne. Lorsque du lactose non digéré est métabolisé dans le côlon, les bactéries qui y sont présentes libèrent dans le sang de l’hydrogène qui peut être mesuré par ce test.

Coloscopie

Pour effectuer une coloscopie, un médecin introduira un long tube flexible relié à un écran d’ordinateur dans l’anus du patient pour lui permettre d’examiner la paroi du côlon (le gros intestin) afin de déterminer la présence d’inflammation et/ou de saignements.

Tomodensitométrie

Une tomodensitométrie utilise une technologie pointue consistant en tomographie assistée par ordinateur avec radiographie qui est employée pour produire des images tridimensionnelles des intestins des patients à partir d’une série de radios bidimensionnelles. Le patient boit un colorant spécial avant la procédure pour aider à produire des contrastes dans les images.

Endoscopie

Un endoscope est un petit tube flexible avec une petite caméra qui est montée sur son extrémité. À la différence d’une coloscopie ou d’une sigmoïdoscopie, une endoscopie gastrointestinale peut être effectuée par la bouche aussi bien que par l’anus, ce qui permet à un médecin de dépister la maladie de Crohn dans la partie supérieure du tube digestif comme dans le côlon.

Un autre type d’endoscopie est appelé endoscopie par capsule. La capsule est en réalité une caméra (contenant une pile, une lampe et un émetteur) que le patient avale et évacue ensuite. Cette méthode est moins invasive que l’endoscopie standard – mais il existe un risque que la capsule se coince, ce qui nécessiterait une intervention chirurgicale de toute urgence.

Entéroscopie

Pendant une entéroscopie, un spray est utilisé pour geler la gorge d’un patient sous sédation et un endoscope est inséré dans sa bouche, le long de l’œsophage, de l’estomac et de l’intestin grêle.

Cependant, la plupart des zones touchées par la maladie de Crohn sont situées au-delà de la portée de la procédure de poussée entéroscopique. Des techniques à ballonnets simples et doubles permettent aux médecins d’examiner une plus grande partie des intestins, mais la procédure prend plusieurs heures et nécessite une forte sédation. Elle est rarement utilisée pour diagnostiquer la maladie de Crohn, mais elle peut aider à éliminer d’autres causes.

Une forme d’entéroscopie est parfois utilisée pendant une tomodensitométrie.

Imagerie par résonance magnétique (IRM)

Une IRM est réalisée essentiellement de la même manière qu’un lavement baryté, mais le baryum est remplacé par de l’eau. Bien qu’il s’agisse d’un test plus coûteux, la procédure est moins dangereuse pour la plupart des patients qu’une radiographie, et elle fournit de meilleures images.

Sigmoïdoscopie

Une sigmoïdoscopie est similaire à une coloscopie, mais elle ne permet à un médecin que d’examiner les parois de la partie inférieure du côlon plutôt que l’intégralité du gros intestin. En raison de ses limites, une sigmoïdoscopie ne sera peut-être pas suffisante pour détecter la maladie de Crohn, mais elle peut aider à constater ou à exclure une autre pathologie.

Analyse des selles

En prélevant un échantillon de vos selles, un médecin peut déterminer la éventuelle de sang ou d’une infection dans les intestins.

Transit gastroduodénal

Pour un transit gastroduodénal, le patient boit du baryum, et une radiographie de l’intestin grêle plutôt que du côlon est effectuée.

A lire aussi

Peau jaunâtre (jaunisse) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Auto-mesure de la tension : quel tensiomètre choisir ?

administrateur

Comment trouver une mutuelle santé pour fonctionnaire ?

Journal

Trouble acquis de la fonction plaquettaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie du charbon (anthrax) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment trouver un médecin de garde pour une intervention urgente ?

Journal