Image default
Santé

Sténose carotidienne : définition, cause, symptômes, traitement

La sténose carotidienne est un rétrécissement ou une occlusion des artères carotidiennes. Situées sur le côté du cou, les artères carotides gauche et droite sont deux grosses artères qui alimentent le cerveau en sang riche en oxygène. Il suffit de placer l’index juste en dessous de l’angle de la mâchoire pour sentir la pulsation de la carotide. La sténose carotidienne est dangereuse parce qu’elle peut détruire l’afflux de sang vers le cerveau. En cas d’interruption de l’alimentation du cerveau en sang, il y a accident vasculaire. Selon un article publié en 2006 dans le périodique Circulation, 750 000 Américains sont chaque année victimes d’accidents vasculaires. (Sobieszczyk et Beckman, 2006)

Causes

Une accumulation de cholestérol, de tissus adipeux (graisses), calculs et autres minéraux et substances (collectivement désignés par le terme de plaque ) le long de la paroi de l’artère carotide est la cause la plus courante de sténose carotidienne. Cette accumulation ou durcissement des artères est désignée par le terme d’athérosclérose. Au fur et à mesure que les dépôts de plaque dans la carotide augmentent, la lumière (ou ouverture) de l’artère carotide se rétrécit, tandis que votre risque d’accident vasculaire augmente. La plaque sur la face intérieure de la carotide étant rugueuse, cette rugosité attire les plaquettes responsables de la formation de caillots. Il arrive parfois que de petits fragments de caillot ou de plaque se détachent, puis se déplacent avec la circulation sanguine, avant d’entraîner une occlusion des artères plus petites du cerveau. La plaque peut également se disloquer et entraîner la formation de caillots.

Risques

Les problèmes entraînant la formation de plaque dans les artères du cœur et des jambes sont également responsables de la formation de plaque dans les artères carotides. Certains des facteurs entraînant un risque accru de sténose carotidienne sont les suivants :

Tabagisme

La consommation de cigarettes est responsable de dommages sur les vaisseaux sanguins. Il en résulte un risque plus important de dépôt de cholestérol à l’intérieur des artères.

Taux de cholestérol

Un taux de cholestérol élevé augmente le risque de formation de plaque.

Hypertension

L’hypertension peut donner lieu à la formation de plaque dans les carotides. La tension artérielle systolique (qui correspond au premier nombre de la lecture de pression artérielle) doit être inférieure à 140. Chez les diabétiques, la tension artérielle systolique doit être inférieure à 130.

Diabète

Le diabète cause des dommages aux artères et entraîne un risque d’accident vasculaire quatre fois supérieur pour les diabétiques par comparaison avec les non-diabétiques. Les diabétiques sont également plus susceptibles d’avoir de l’hypertension et un taux de cholestérol élevé. (Sobieszczyk et Beckman, 2006)

Symptômes

La sténose carotidienne peut ne s’accompagner d’aucun symptôme jusqu’à l’intervention d’un accident vasculaire cérébral. Symptômes courants de l’AVC :

  • cécité transitoire d’un œil ;
  • cécité permanente ;
  • troubles de l’élocution ;
  • faiblesse dans une partie du visage, du bras ou d’une jambe ;
  • engourdissement et picotement sur le visage, un bras ou une jambe ;
  • confusion
  • pertes de mémoire
  • incapacité à parler ;
  • incapacité à s’exprimer de manière cohérente ;
  • incapacité à comprendre la parole ;
  • perte de connaissance.

Consultez immédiatement en urgence si vous présentez l’un quelconque de ces symptômes.

Diagnostic

Le diagnostic de la sténose carotidienne débute par l’observation des antécédents médicaux du patient et un examen physique. En utilisant son stéthoscope pour écouter la circulation sanguine dans votre cou, le médecin va rechercher la présence éventuelle d’un son bruissant et sourd, ou souffle . Les tests suivants peuvent en outre s’avérer utiles pour confirmer un diagnostic de sténose carotidienne.

Échographie de la carotide

Cet examen non invasif fait appel à l’échographie pour détecter la présence de plaque. L’écho-Doppler peut également indiquer aux médecins si l’occlusion est grave.

Angiographie par tomodensitogramme

Cet examen fait appel à un tomodensitogramme afin de détecter une sténose carotidienne. Un milieu de contraste est injecté dans la veine du bras, et le tomodensitogramme réalise des clichés des carotides. Le milieu de contraste rend la zone de la sténose visible pour les médecins afin de leur indiquer le degré de gravité de la sténose.

Angiogramme à résonance magnétique (ARM)

Cet examen est très comparable à l’angiographie par tomodensitogramme, mais elle fait appel à un IRM au lieu d’un tomodensitogramme.

Traitement

Le traitement de la cause sous-jacente de la sténose carotidienne est essentiel. Il est vivement conseillé aux personnes affectées par une sténose carotidienne qui fument d’arrêter immédiatement de fumer. Il faut environ cinq ans avant que le risque d’accident cérébral revienne au niveau de celui d’un non fumeur. (Sobieszczyk et Beckman) L’hypertension artérielle, le diabète et un taux de cholestérol élevé doivent être traités par de l’exercice, par un régime alimentaire et par un traitement médicamenteux. La meilleure conduite à adopter pour réduire votre risque de développer une sténose carotidienne est de contrôler ces conditions et d’effectuer des changements de style de vie.

Une sténose carotidienne modérée non accompagnée de symptômes sévères peut se traiter avec de l’aspirine. Des médicaments antiplaquettaires tels que l’aspirine et le clopidogrel (Plavix) réduisent la capacité des plaquettes à former des caillots. Il arrive que des anticoagulants tels que le Coumadin(r) soient utilisés pour réduire le risque d’accident vasculaire.

Des occlusions sévères peuvent être traitées par une intervention chirurgicale consistant en l’élimination de la plaque. Un praticien en chirurgie vasculaire spécialisé dans les interventions sur des vaisseaux sanguins va effectuer ce type d’intervention. Cette intervention est une endartériectomie de la carotide.

A lire aussi

Comment faire une inhalation ?

Tamby

Mutuelle hospitalisation seule : quels sont les avantages ?

Journal

L’île de La Réunion et ses systèmes pour assurer la santé

Laurent

Douleurs et troubles du coude : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

4 astuces naturelles pour soigner l’eczéma

Emmanuel

Vitiligo : définition, cause, symptômes, traitement

Irene