Image default
Forme

Tout connaître sur l’aquajump

Parmi les sports aquatiques qui connaissent actuellement un franc succès, l’aquajump est très prisé. Si l’on est habitué à voir les enfants s’adonner à des séances de sauts avec un trampoline dans les aires de jeu ou dans le jardin, on peut voir des adultes qui s’adonnent à cette activité, mais dans une piscine. Très tendance, l’aquajump est inclus dans les centres de loisirs aquatiques ou adopté par des particuliers. Accessible, facile à pratiquer et tout à fait ludique, l’aquajump peut se pratiquer en groupe dans une piscine publique, mais c’est également une activité qui peut se faire chez soi, dans sa piscine.

Qu’est-ce que l’aquajump ?

L’aquajump est une discipline qui consiste à sauter avec un trampoline installé au fond d’une piscine. Il s’agit d’une branche de l’aquafitness qui permet de faire des sauts et différents mouvements dans l’eau. L’aquajump est la déclinaison du trampoline dans un contexte aquatique. En gros, il est question d’un trampoline de piscine.

C’est un sport à part entière tout en étant une activité d’amusement, car les sauts peuvent être accompagnés d’autres figures acrobatiques pour les plus téméraires. Placé au fond du bassin avec une technique qui lui permet de rester fixé, le dispositif de l’aquajump est confectionné avec des matériaux qui supportent une immersion permanente dans l’eau.

Cette discipline a vu le jour en Amérique Latine, au Brésil plus précisément. L’aquajump s’est ensuite exporté vers les pays européens, particulièrement en  Italie, et s’est démocratisé ensuite dans les centres de loisirs aquatiques. Plus connu sous le nom de water trampoline à cette époque, sauf que l’aquajump n’inclut pas forcément des sauts périlleux.

Plus penché vers une forme ludique, l’aquajump est plutôt une activité récréative qu’un sport vigoureux.

Comment est-il conçu ?

L’aquajump est une activité qui se pratique avec tout le bas du corps, à partir de la taille ou un peu plus haut, immergé dans l’eau. Il est composé de sauts, de bonds assimilés à des pas de danse. On distingue deux types d’aquajump :

  • l’aquajump sur un mini-trampoline de piscine
  • l’aquajump barre

L’aquajump sur mini-trampoline de piscine

Cette version est la plus populaire. C’est une activité faite sur un mini-trampoline en effectuant des sauts, des va-et-vient d’avant en arrière ou de gauche à droite, des courses accompagnées de diverses figures tels que des talons aux fesses, des bras en brasse ou autres. Les pratiquants auront alors à faire des exercices d’aérobic avec un certain rythme.

L’aquajump barre

L’aquajump peut se pratiquer avec une barre qu’on appelle poolbar. Il s’agit d’un équipement amovible qui, souvent sous l’assistance du coach, permet de faire des exercices autour de la barre elle-même. Moins connu et moins pratiqué, cette variante de l’aquajump est largement dépassée par celle avec un trampoline.

Quels sont les bienfaits de l’aquajump ?

L’aquajump est très sollicité comme exercice de fitness aquatique. Beaucoup s’adonnent à cette discipline. Même si on note une affluence du public féminin, les hommes commencent à l’apprécier. Cette activité base ses principes sur du sport, mais s’étend également sur des exercices de rééducation. Elle se concentre plutôt sur sa forme ludique, car des clubs de loisirs aquatiques et des centres balnéaires la proposent dans leurs packs. Les bienfaits de l’aquajump sont nombreux, quelques-uns sont les plus notables après quelques séances.

Pour affiner la silhouette

Comme les autres exercices de fitness, l’aquajump est bénéfique pour retrouver la finesse du corps, surtout au niveau de la taille, des cuisses, des fesses et des jambes. Les exercices, plus particulièrement les sauts, font travailler ces parties basses du corps.

Ces mouvements aident à éliminer les cellulites en brûlant les graisses accumulées dans les cellules adipeuses. L’effet d’hydromassage que procure l’eau sur la peau consiste à remodeler le corps après l’élimination des tissus lipidiques. Les micro-massages effectués par l’eau permettent alors de retrouver une peau lisse. On aura ainsi une allure plus élancée, une peau plus ferme et un corps plus tonique.

L’aquajump donne accès à des régularités de mouvements, des caractéristiques essentielles pour affiner la silhouette et équilibrer l’élimination du surplus de poids sur toutes les parties du corps.

Les personnes en surcharge pondérale à cause du diabète ou autres troubles nutritionnels peuvent s’adonner régulièrement à l’aquajump. C’est aussi un sport cardio qui améliore le système cardiaque, la circulation sanguine.

Les femmes, à quelques mois après l’accouchement, peuvent retrouver une taille plus fine et la peau du ventre plus tendue. Les personnes d’un certain âge qui voient leur peau perdre leur élasticité peuvent retarder l’effet de l’âge sur leur poids et l’aspect de leur derme.

Pour travailler et tonifier les muscles

L’aquajump est une activité qui s’effectue en travaillant les muscles des parties basses du corps. Quand les graisses commencent à être éliminées progressivement, il est important d’attaquer les muscles afin d’éviter la fonte musculaire sur certains endroits.

En effectuant des sauts qui permettent de ramener les genoux jusqu’à la torse, l’aquajump permet de dépenser plusieurs centaines de calories. D’après les coachs, pratiquer l’aquajump pendant 30 à 45 minutes permet de perdre jusqu’à 350 kcal.

Les muscles des jambes, des fesses et des cuisses seront sollicités pendant chaque séance d’aquajump puisque ces parties sont celles qui réalisent les sauts. Cependant, bondir fait travailler aussi l’abdo, les muscles de l’abdomen feront également partie des endroits du corps sur lesquels des masses musculaires maigres se forment.

Des jambes plus fines, des fesses plus galbées, des cuisses éliminées de toutes rondeurs et un abdo de fer sont les résultats que le pratiquant obtient au bout de deux mois d’aquajump, à raison de deux séances par semaines. Accompagné d’un régime alimentaire équilibré, le résultat est encore meilleur.

Pour se détendre

L’aquajump est un sport aquatique qui reste dans le contexte d’exercices physiques de détente. Certes, faire des sauts pendant une séance de 45 minutes requiert une certaine endurance, mais le côté ludique de l’aquajump est surtout la combinaison du trampoline et l’eau.

C’est une activité peu fatigante, comme on se sent en apesanteur dans l’eau et le corps devient plus léger. Dans ce cas, les articulations ne seront pas exposées à des agressions ni à des mouvements brusques, puisque les gestes seront atténués par l’eau.

Le trampoline classique procure une certaine sensation de relâchement des tensions, mais, installé au fond de la piscine, le plaisir est décuplé. L’aquajump est une activité nullement contraignante, car le pratiquer se fera dans une décontraction totale, surtout lorsque les séances se déroulent en communauté.

L’aquajump, comme d’autres sports de fitness, se pratique avec un fond musical. Le coach choisit de la musique qui permet de cadencer les gestes, et propose des figures chorégraphiques pour rendre la séance moins protocolaire.

Pour améliorer la motricité

Souvent prescrit pour la rééducation, l’aquajump est très approprié pour retrouver la capacité motrice de toutes les parties du corps. Les personnes ayant subi des traumatismes et ayant perdu une partie de leur capacité cognitive sont vivement invitées à le pratiquer.

Le trampoline est une activité qui permet de coordonner les gestes. Additionné d’une immersion dans l’eau, il fatigue moins. La résistance de l’eau fera travailler davantage les parties du corps, que ce soit les bras ou les jambes.

Les kinésithérapeutes l’incluent souvent dans leurs formules de rééducation, quand le sujet doit retrouver sa capacité motrice.

Le dispositif de l’aquajump optimise l’équilibre et aide à améliorer la motricité. Il est adapté à tous les âges, aucune condition physique n’est requise. Toutefois, comme l’aquajump se pratique avec des sauts et des mouvements, il n’est pas approprié à la femme enceinte.

Comme l’eau amortit l’ardeur des mouvements, l’aquajump n’expose pas à des blessures. Il n’est pas non plus nécessaire de savoir nager pour le pratiquer.

Comment se déroulent les séances d’aquajump ?

L’aquajump est une activité aquatique, la séance se déroule donc dans une piscine, chez soi ou dans un centre spécialisé. Dans les centres spécialisés, il se pratique en communauté avec un coach qui  cadence les mouvements, et de la musique pour les synchroniser.

Pendant la séance d’aquajump, le coach enchaine les exercices. La séance commence toujours par un échauffement pour permettre au corps de s’adapter à la condition sous l’eau et de se préparer aux exercices plus intenses et plus soutenus. Les exercices se succèdent et, progressivement, le rythme devient plus assidu. Pour finir la séance, quelques minutes sont consacrées à l’étirement afin de relâcher les muscles et de retrouver une certaine décontraction.

Les exercices pendant l’aquajump ne consistent pas seulement à des sauts et des bonds, plusieurs mouvements sont proposés par le coach. On aura droit à des squats, à des fléchissements du genou, à des marches sur place, à des pas de danse. Ces exercices sont étudiés pour faire travailler les muscles des différentes parties du corps : les bras, les jambes, les cuisses, les fesses, l’abdomen et le dos.

La profondeur de l’eau est estimée entre 1,10 et 1,30 mètre. Selon les bassins, la hauteur de l’eau peut rester au niveau des hanches et de la taille, mais elle peut arriver jusqu’au niveau des épaules.

Avec l’aquabike, l’aquarunning, l’aquajump, l’ensemble constitue ce qu’est l’aquatraining, un concept qui fait de plus en plus d’adeptes.

A lire aussi

Comment entretenir sa forme pendant l’hiver ?

Laurent

Le snowga, ou comment faire du yoga dans la neige ?

Odile

Comment se tenir en forme en maison de retraite ?

administrateur

Quel budget prévoir pour un coaching sportif ?

Journal

Comment bien dormir en hiver ?

Ines

Ce qu’il faut savoir sur le draineur minceur

Odile

Leave a Comment