Image default
Business Médical

Les meilleurs accessoires pour la mobilité des seniors

Lorsqu’on atteint un certain âge, il est de coutume que la mobilité pose un grand problème. Ainsi, se déplacer aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de sa maison est une équation difficile à résoudre pour les seniors. Cette situation embarrassante est un véritable frein à l’épanouissement de ces personnes âgées.

Dans de telles conditions, que faut-il faire pour assurer la mobilité des seniors ? Plusieurs dispositifs existent pour aider les personnes âgées à se déplacer avec beaucoup plus de facilité.

Dans cet article, découvrez une sélection des meilleurs accessoires adaptés à la mobilité des personnes du troisième âge. Mais avant, cap sur les raisons des difficultés de mobilité rencontrées par les seniors.

Pourquoi l’âge rend la marche plus difficile ?

L’organisme humain a tendance à connaître des dysfonctionnements lorsque l’individu atteint une certaine année de vie sur terre. L’âge est donc un frein majeur et quasi systématique au déplacement des personnes âgées. Cette mobilité réduite et souvent handicapante est due, entre autres, à la maladie et aux accidents.

Perte de mobilité due à la maladie

La chute ou la perte de mobilité chez les seniors s’explique couramment par la survenance d’une ou de plusieurs maladies graves. Ces maladies s’attaquent au système nerveux et affectent les organes responsables de la mobilité.

La plupart de ces troubles surviennent à l’étape de la vieillesse. Pour être plus précis, la perte de mobilité peut être causée par des maladies dégénératives du système nerveux central. Les plus connues d’entre elles sont la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson.

Ces affections extrêmement dangereuses et virulentes sont responsables de la perte de mobilité partielle ou totale chez les personnes qui en souffrent. Ainsi, elles empêchent le malade d’accomplir ses activités quotidiennes sans l’aide d’une tierce personne.

Par ailleurs, la perte de mobilité des seniors est également orchestrée par les maladies (arthrose de la hanche ou du genou, hémiplégie, hypertension artérielle) qui neutralisent les articulations.

Il en est de même pour les AVC (accidents vasculaires cérébraux) qui laissent des séquelles importantes sur la mobilité, le langage, la vision ou les facultés auditives du malade.

Pour finir, la perte de mobilité des personnes du troisième âge par la maladie peut être intrinsèquement liée à des maladies entraînant des fractures majeures sur le col du fémur.

En tout état de cause, les affections liées à l’âge ou la vieillesse sont les premiers responsables de la perte ou de la baisse de mobilité des seniors. Cependant, les maladies sont loin d’être l’unique cause des problèmes de mobilité touchant les personnes âgées.

Perte de mobilité due à un Accident

Les personnes du troisième âge sont généralement fragiles et moins résistantes. Suite à un accident de la route ou un accident de travail, il y a des risques majeurs de perte totale ou partielle de mobilité. Les conséquences des accidents de circulations sont, en effet, généralement plus lourdes chez les seniors. À cela s’ajoutent les chutes et les incidents de la vie quotidienne.

Ces situations affectent profondément l’aptitude des seniors à se déplacer aisément d’un point à un autre. Et qu’il s’agisse d’une perte de mobilité pour cause de maladie ou d’accident, il est important de trouver un moyen adapté pour résoudre ce problème.

Généralement, les hôpitaux et les structures de prise en charge conseillent l’adoption d’accessoires de mobilité pour soulager les seniors. Parmi la multitude d’outils disponibles, certains se hissent au rang d’incontournable. Quels sont ces accessoires donc ?

La canne de marche

Encore appelée bâton de marche, la canne de marche (voir https://www.direct-anciens.fr/canne-de-marche/ ) est un instrument d’aide à la mobilité des seniors assez répandue. Elle est d’une importance cruciale, en ce sens qu’elle permet aux seniors à mobilité réduite de se déplacer avec moins de difficulté.

L’utilisation de la canne de marche limite grandement les risques de chutes. Appui supplémentaire, cet outil assure l’équilibre de son utilisateur. Souvent considérée comme une « troisième jambe », la canne de marche est le fidèle allié des seniors pour la marche à l’intérieur comme à l’extérieur.

Simple d’utilisation et facile à prendre en main, elle permet aux personnes du troisième âge de retrouver leur autonomie. Suivant le niveau de perte ou de baisse de la mobilité, la personne âgée peut utiliser une seule canne ou combiner deux cannes de marche.

Il existe plusieurs types de cannes à marche à savoir :

  • Canne fixe ;
  • Canne pliante ;
  • Canne télescopique ;
  • Canne réglable ;
  • Canne tripode ou quadripode ;
  • Béquilles auxiliaires.

Compte tenu de la diversité et de la variété des cannes, il est conseillé de demander l’avis d’un professionnel avant d’effectuer un choix. En effet, la canne adaptée varie en fonction de la nature ou du stade des problèmes de mobilité du senior.

Toutefois, plusieurs critères importants permettent de choisir une bonne canne de marche. Il s’agit, entre autres, de la poignée de la canne, de la hauteur de la canne et de son poids, des matériaux de conception utilisés (bois, aluminium, acier, carbone…).

Pour clore le chapitre de la canne de marche, sachez qu’il existe des modèles de canne de marche spécialement conçus pour les gauchers et les droitiers. De plus, l’utilisation d’une canne de marche requiert un apprentissage assidu sous la supervision d’un kinésithérapeute.

Les cannes anglaises

La canne anglaise est un genre de canne munie d’un appui brachial destiné à être tenu par les mains de son utilisateur. En général, les cannes anglaises sont livrées par paire, contrairement à la canne de marche.

La particularité de ces accessoires de mobilité est qu’ils offrent un support stable et extrêmement sécurisé pour le déplacement des seniors atteints de problèmes de mobilité. Les cannes anglaises assurent l’équilibre des personnes à mobilité réduite à cause de l’âge.

Elles aident les seniors à se déplacer aisément, sans faire recours à la partie du corps immobilisée ou malade. Ce dispositif ingénieux est de nature à accélérer la guérison des personnes âgées malades ou convalescentes. Lors des déplacements avec les cannes anglaises, les sensations douloureuses sont réduites au maximum pour le confort et l’épanouissement total du senior.

L’utilisation de la canne anglaise nécessite la maîtrise des techniques de marche appropriées. Par ailleurs, le choix de la canne anglaise ne doit pas s’opérer à l’emporte-pièce. En effet, il nécessite la connaissance d’un certain nombre de données physiques, médicales, voire psychologiques.

Il faut dire que les cannes anglaises ou béquilles anglaises sont des accessoires de mobilité des seniors assez prisées. Leur ergonomie et la facilité de leur utilisation fondent le grand intérêt porté pour ces instruments de mobilité. Pour choisir une canne anglaise, il faut, notamment, considérer les critères de poids, de taille et des matériaux de construction utilisés.

Les cadres de marche, rollators et déambulateurs

Mis à part la canne de marche et les cannes anglaises, il existe d’autres accessoires fréquemment utilisés pour faciliter la mobilité des seniors. Il s’agit, entre autres, des cadres de marche, rollators et déambulateurs. Chacun de ces outils est doté d’un mécanisme de fonctionnement propre qui fonde sa spécificité.

Cadres de marche

On entend par cadre de marche, un instrument permettant aux seniors ou personnes âgées de marcher ou de se déplacer sans grandes difficultés. Il assure l’équilibre et la sécurité des personnes qui l’utilisent.

En général, les cadres de marche sont conseillés aux personnes dont les problèmes de mobilité ne peuvent être résolus par les cannes de marche ou les cannes anglaises. En effet, grâce à leur structure renforcée, les cadres de marche offrent une stabilité accrue aux seniors à mobilité réduite.

En France, les cadres de marche peuvent bénéficier d’un remboursement de la part de la sécurité sociale. Ils sont disponibles en plusieurs modèles adaptés à chaque profil de personnes âgées à mobilité réduite.

Pour finir, il est important de préciser que les cadres de marche sont expressément destinés à un usage intérieur. Pour une utilisation à l’extérieur de la maison, les rollators et déambulateurs sont vivement recommandés.

Rollators

Les rollators sont des dispositifs d’aide à la marche composés de deux ou plusieurs roulettes. Ces accessoires améliorent nettement la mobilité des seniors, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Grâce aux roues ou roulettes, cet appareil soulage les bras de son utilisateur.

Déambulateurs

Inventés en 1978 par Aina Wifalk, les déambulateurs sont des accessoires paramédicaux dotés d’une armature métallique proposant quatre points d’appui différents. Ils sont particulièrement recommandés aux personnes ayant des problèmes de mobilité liés à une blessure, une maladie, un accident ou à la vieillesse.

Si certains déambulateurs sont équipés de roulettes, d’autres modèles classiques en sont dépourvus. Pour se déplacer avec cet appareil, l’utilisateur le place à une dizaine de centimètres et y prend appui pour circuler en allant vers l’avant. Les déambulateurs sont particulièrement utiles pour les seniors rencontrant de sérieux troubles de l’équilibre des suites d’une grave maladie ou d’un accident.

En définitive, la prise de l’âge est une situation à risque pouvant entraîner de mineurs ou sévères problèmes de mobilité. La perte ou baisse de mobilité des seniors s’explique, en partie, par leur prédisposition naturelle à la survenance de maladies handicapantes, d’accidents ou d’incidents influençant négativement la mobilité. Heureusement, il existe des accessoires adaptés et réputés pour soulager les problèmes de mobilité rencontrés par les seniors.

Conclusion

Grâce à des accessoires bien choisis, les seniors qui ont des difficultés de déplacement chez eux peuvent retrouver une certaine autonomie.

A lire aussi

Déambulateurs ou cadres de marches : lequel choisir pour les personnes âgées

Emmanuel

Chirurgie esthétique : pourquoi la Turquie séduit autant ?

Journal

Comment bien choisir sa mallette d’infirmière ?

sophie

Leave a Comment