Image default
Santé

Obésité : définition, cause, symptômes, traitement

L’obésité est une véritable épidémie aux États-Unis. Cette pathologie expose les gens qui en souffrent à des maladies graves, telles que le diabète de type 2, les maladies du cœur et le cancer. Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), il est estimé que plus d’un tiers (35,7 pour cent) des adultes et 17 pour cent (12,5 millions) des enfants et adolescents aux États-Unis sont cliniquement obèses (CDC).

L’obésité est définie comme le fait d’avoir un indice de masse corporelle (IMC) de 30 ou plus. L’IMC est un calcul qui tient compte de la taille et du poids d’une personne.

Causes

Pour simplifier, l’obésité est causée par l’absorption de plus de calories que les calories que vous brûlez lors de vos activités quotidiennes ou en faisant de l’exercice. Ces calories s’accumulent progressivement et vous font grossir.

Causes courantes de l’obésité :

  • mauvais régime alimentaire consistant en un grand nombre de denrées riches en graisses et en calories
  • mode de vie sédentaire (inactif)
  • sommeil insuffisant pouvant causer des changements hormonaux vous donnant faim ou envie de manger des aliments riches en calories
  • facteurs génétiques pouvant affecter la façon dont votre organisme convertit les aliments en énergie et dont la graisse est stockée
  • vieillissement, ce qui peut diminuer la masse musculaire et ralentir le métabolisme, causant ainsi un gain de poids
  • grossesse (le poids gagné pendant la grossesse peut être difficile à perdre et peut finir par causer de l’obésité)

Certaines pathologies peuvent également causer un gain de poids. Citons notamment :

  • Syndrome de Stein-Leventhal : pathologie causant un déséquilibre des hormones reproductives de la femme
  • Syndrome de Prader-Willi : pathologie congénitale rare entraînant une faim excessive
  • Syndrome de Cushing : pathologie causée par un montant excessif d’hormone cortisol dans votre organisme
  • Hypothyroïdie (thyroïde insuffisamment active) : pathologie dans laquelle la glande thyroïde ne produit pas assez de certaines hormones importantes
  • Arthrite (et d’autres problèmes causant des douleurs pouvant forcer la personne à devenir inactive)

Risques

Une combinaison complexe de facteurs génétiques, environnementaux et psychologiques peut accroître le risque d’obésité pour une personne.

Facteurs génétiques

Une étude récente de The Endocrine Society a révélé que 37 pour cent des endocrinologues (médecins qui se spécialisent dans les glandes de l’organisme, qui produisent les hormones) ont constaté que 25 pour cent de leurs patients obèses ont des troubles du métabolisme pouvant avoir contribué à leur obésité (TES). Cependant, les patients peuvent surmonter une prédisposition génétique en contrôlant les facteurs de leur mode de vie.

Environnement et communauté

Votre environnement à la maison, à l’école et dans votre communauté peut influencer votre régime alimentaire et votre activité physique. Vous n’avez peut-être pas appris à préparer des repas sains, ou vous ne pensez pas que vous avez assez d’argent pour acheter des aliments sains. Si votre quartier est dangereux, vous n’avez peut-être pas trouvé un endroit où jouer, marcher ou courir.

Facteurs psychologiques et autres

La dépression peut parfois causer un gain de poids étant donné qu’une personne peut se tourner vers la nourriture pour compenser.

Arrêter de fumer est une bonne chose, mais cela peut parfois conduire à un gain de poids ; il est donc important de manger sainement et de faire de l’exercice pendant une telle période de transition.

Des médicaments tels que des stéroïdes et certains anti-dépresseurs, ou des pilules anticonceptionnelles, peuvent également causer un gain de poids.

Complications

L’obésité a beaucoup plus de conséquence qu’une simple augmentation du poids. Le fait d’avoir trop de graisse et pas assez de muscle peut affecter négativement les os ainsi que les organes internes. Ceci augmente également l’inflammation dans le corps, qui est considérée comme une cause de cancer. L’obésité est également une cause majeure du diabète de type 2, une pathologie chronique affectant considérablement la vie d’une personne.

L’obésité a été associée à diverses complications pour la santé, dont certaines peuvent être fatales :

  • diabète de type 2
  • pathologies cardiovasculaires
  • hypertension
  • certains cancers (sein, côlon et endomètre)
  • accident vasculaire cérébral
  • maladie du foie ou de la vésicule biliaire
  • taux de cholestérol élevé
  • apnée du sommeil et autres troubles respiratoires
  • arthrite
  • infertilité

Diagnostic

L’obésité est définie comme un IMC de 30 ou plus. L’indice de masse corporelle est un calcul approximatif du poids d’une personne par rapport à sa taille.

Citons parmi d’autres mesures plus exactes de la graisse et de la distribution de la graisse dans le corps l’épaisseur des plis cutanés, les comparaisons de la taille et des hanches, et des tests de dépistage tels que l’échographie, la tomodensitométrie et l’imagerie par résonance magnétique.

Votre médecin pourra également prescrire certains examens pour aider à diagnostiquer l’obésité et les risques pour la santé associés à l’obésité. Ces examens peuvent inclure des analyses du sang pour examiner les taux de cholestérol et de glycémie, des tests de la fonction hépatique, des textes de la thyroïde et des examens cardiaques tels qu’un électrocardiogramme. Une mesure de la graisse autour de votre taille est également un bon moyen d’anticiper le risque de maladies associées à l’obésité.

Traitement

Si vous êtes obèse et si vous n’avez pas pu perdre de poids seul, vous pouvez obtenir de l’aide en vous adressant à un prestataire de soins de santé. Commencez par votre médecin de famille, qui pourra vous conseiller d’aller voir un spécialiste dans votre région pour vous aider à perdre du poids. Votre médecin voudra peut-être constituer une équipe (avec un diététicien, un psychologue ou d’autres prestataires de soins de santé) pour vous aider à perdre du poids.

Votre médecin vous aidera à changer certaines de vos habitudes quotidiennes. Il pourra recommander des médicaments ou une intervention chirurgicale pour réduire la surcharge pondérale le cas échéant.

Changements du mode de vie et du comportement

Votre médecin et les autres membres de l’équipe pourront vous apprendre à choisir des aliments sains et vous aideront à mettre en place un régime alimentaire amaigrissant qui vous convient. Un programme d’exercice structuré et une augmentation de l’activité physique – jusqu’à 300 minutes par semaine – vous aideront à augmenter votre force et votre endurance tout en accélérant votre métabolisme. S’engager dans une thérapie ou participer à un groupe de soutien peut également identifier des facteurs de comportements malsains et vous aider à lutter contre les angoisses, la dépression ou les troubles de l’alimentation.

Amaigrissement pour des raisons médicales

Votre médecin peut également prescrire certains médicaments bariatriques vendus sur ordonnance en plus d’un régime alimentaire sain et des activités physiques. Des médicaments ne sont généralement prescrits que si d’autres méthodes de perte de poids n’ont pas donné de résultats satisfaisants et si vous avez un IMC d’au moins 27 en plus des problèmes de santé associés à l’obésité.

Les médicaments bariatriques vendus sur ordonnance peuvent empêcher l’absorption des graisses ou faire perdre l’appétit. Ces traitements peuvent avoir des effets secondaires désagréables. Par exemple, le médicament orlistat (Xenical) peut causer des selles huileuses et fréquentes, le besoin urgent d’aller à la selle et des gaz. Votre médecin vous surveillera de près pendant que vous prendrez ces médicaments.

Intervention chirurgicale pour maigrir

Une intervention chirurgicale pour maigrir, couramment appelée chirurgie bariatrique, nécessite un engagement des patients selon lequel ils sont prêts à changer leur mode de vie. Ces types d’interventions permettent de limiter la quantité de nourriture que vous pouvez manger confortablement ou empêchent votre organisme d’absorber trop d’aliments et de calories. Elles sont parfois les deux.

Une intervention chirurgicale pour maigrir n’est pas une solution de première intention. C’est une opération majeure qui peut présenter des risques graves. Après l’opération, les patients devront changer la façon dont ils mangent et la quantité d’aliments qu’ils absorbent, sans quoi ils risqueraient d’être malades.

Les candidats à une opération bariatrique ont un IMC de 40 ou plus, ou ils ont un IMC compris entre 35 et 39,9 ainsi que des troubles de santé graves associés à l’obésité.

Les patients devront souvent perdre du poids avant de subir une telle opération. Par ailleurs, ils s’entretiennent normalement avec un psychologue pour assurer qu’ils sont prêts émotionnellement pour l’opération et qu’ils s’engagent à effectuer les changements de mode de vie nécessaires.

Les options chirurgicales comprennent :

  • Un pontage gastrique, qui crée une petite poche dans la partie supérieure de votre estomac en contact avec l’intestin grêle. Les aliments et les liquides passent par la poche et entrent directement dans l’intestin, en évitant la plus grande partie de l’estomac.
  • La pose d’un anneau gastrique, qui divise l’estomac en deux poches.
  • L’emploi d’un manchon gastrique, qui retire une partie de l’estomac.
  • Une diversion biliopancréatique avec switch duodénal pour retirer la plus grande partie de l’estomac.

Long terme

Selon les CDC, on a constaté une augmentation considérable de l’obésité et des maladies associées à l’obésité aux États-Unis au cours des 20 dernières années (CDC). C’est pourquoi le gouvernement fédéral, les États et les municipalités font la promotion de choix alimentaires sains et d’activités physiques appropriées pour réduire l’incidence d’obésité dans le pays. Cependant, au bout du compte, il nous appartient de prendre la décision de changer notre mode de vie.

Prévention

Il est possible d’éviter de grossir en prenant de bonnes décisions en ce qui concerne le mode de vie. Essayez de faire une activité physique modérée (marche, natation, vélo) pendant 20 à 30 minutes par jour. La clinique Mayo propose de nombreuses options innovantes pour ajouter une activité physique à votre vie quotidienne déjà bien remplie dans son article Fitting in fitness: finding time for physical activity (Mayo).

Mangez bien en choisissant des aliments nutritifs comme des fruits, des légumes, des grains entiers et des sources de protéines maigres. Mangez des aliments riches en graisses et en calories avec modération, peut-être seulement lors d’occasions spéciales, par exemple.

A lire aussi

Médecins à consulter en cas d’insomnie

Irene

Mesure du taux de prothrombine : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Polype au col de l’utérus : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment choisir sa maison de retraite médicalisée ?

Journal

Quel est le rôle d’une aide-soignante à domicile ?

Journal

Mononeuropathie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene