Image default
Santé

Quelles sont les contre-indications d’un implant fessier ?

L’implant fessier est de plus en plus demandé afin d’obtenir une forme et un volume de fesse satisfaisants. L’intervention se fait en quelques heures sous une anesthésie générale. Mais il faut connaître les contre-indications des prothèses fessiers avant de s’engager.

Les implants fessiers, de quoi est-il question ?

Les implants fessiers désignent les prothèses des fesses mis en place par un chirurgien esthétique dans le but d’augmenter les fesses. Les chirurgiens utilisent des implants en gel de silicone. On peut l’associer à un lipofilling des fesses pour un résultat final impeccable. Le lipofilling des fesses consiste à injecter de la graisse. Le prix des implants fessiers est onéreux. Mais il vaut mieux dépenser pour retrouver un corps en harmonie avec son postérieur. Les fesses plates sont les meilleures candidates à l’implant fessiers. Cependant, à l’instar de nombreuses interventions à but esthétique, il y a des contre-indications. Lesquelles ?

Lumière sur les contre-indications de l’implant fessier

Certes, la pose d’un implant fessier permet de retrouver de belles fesses après quelques heures d’intervention et des suites opératoires supportables. Toutefois, il y a des mauvais candidats aux prothèses fessiers. Un implant fessier peut être déconseillé pour plusieurs raisons. Lesquelles ?

En cas de mauvaise santé

La prothèse fessier est un acte chirurgical, voilà pourquoi il se pratique par un chirurgien esthétique. Or, pour tout acte chirurgical, il convient que le patient soit en bonne santé afin d’éviter de mettre sa vie en péril. Avant de vous lancer dans la pose de prothèses fessiers, veillez à faire un bilan de santé afin de déceler des éventuelles maladies qui pourraient mettre votre vie en danger. Plusieurs maux passent parfois sous silence. Heureusement, avant de passe au bistouri, le médecin vous soumettra à un interrogatoire dans le but d’avoir une idée plus claire sur votre état de santé. Un examen clinique est effectué au cours de la consultation initiale.

Ne pas faire d’implant fessier en cas de maladie cardiaque

Bien sûr, on peut mourir d’un arrêt cardiaque pendant une intervention chirurgicale ne concernant pas le cœur. Raison pour laquelle on déconseille la pose d’implant fessier à toutes les personnes souffrant d’une maladie cardiaque contre-indiquant une anesthésie générale. On sait que l’intervention pour la prothèse fessier a lieu sous anesthésie générale durant 2 bonnes heures. L’intervention se pratique en position allongée sur le ventre. Le chirurgien esthétique procède à une incision avec le bistouri. C’est par cette ouverture qu’il va insérer l’implant fessier.

Si vous prenez un traitement anticoagulant

Un traitement anticoagulant peut être prescrit dans le cadre de la fluidification du milieu intérieur (le sang). De ce fait, un tel traitement vise à fluidifier le sang d’un patient après un infarctus ou une embolie pulmonaire. On parle d’embolie pulmonaire lorsqu’un vaisseau qui irrigue le poumon est obstrué. Les anticoagulants sont aussi prescrits dans le cas de phlébite. Cette dernière est une maladie cardiovasculaire. Elle apparaît lorsqu’un caillot de sang vient obstruer la circulation sanguine. D’un autre côté, on déconseille un implant fessier en cas d’infection générale ou locale.

Pour de plus amples informations sur les contre-indications de l’implant fessier, faites un tour sur https://www.lonalise.fr/chirurgie-esthetique-de-la-silhouette/implant-fessier/implant-fessier/

 

 

 

Related Articles

L’île de La Réunion et ses systèmes pour assurer la santé

Laurent

À propos de la réflexologie plantaire

Odile

Comment nettoyer son visage quand on a de l’acné ?

Journal

Leave a Comment