Image default
Santé

Seins douloureux et sensibles avant les règles : définition, cause, symptômes, traitement

Les femmes se plaignent fréquemment, dans le cadre du syndrome prémenstruel, d’avoir les seins enflés et sensibles. Ce symptôme s’inscrit dans le cadre des symptômes qui se manifestent dans la période qui précède les règles. Cette manifestation prémenstruelle peut également être le signe d’une pathologie des seins de type fibrokystique. La maladie fibrokystique des seins désigne une condition prémenstruelle au cours de laquelle les seins sont douloureux et granuleux. Les femmes atteintes de cette condition pourront remarquer des grosseurs importantes mais bénignes (non cancéreuses) dans leur poitrine avant leurs règles. Ces grosseurs peuvent se déplacer sous la pression. Elles se réduisent en principe après la fin des règles.

La sensibilité des seins liée aux règles peut varier en gravité. Les symptômes augmentent souvent juste avant le début des règles pour s’atténuer pendant ou immédiatement après les règles. La plupart du temps, les symptômes sont souvent plus gênants qu’inquiétants au plan médical. Si vous vous inquiétez de changements intervenant sur vos seins, consultez votre médecin.

Causes

Dans la plupart des cas, les seins enflés et sensibles s’expliquent par la fluctuation des niveaux d’hormones dans la période précédant les règles. Vos taux d’hormones augmentent et diminuent au cours d’un cycle menstruel normal.

Les changements hormonaux interviennent à des moments différents pour chaque femme. Les œstrogènes entraînent une augmentation des canaux lactifères. La production de progestérone provoque un gonflement des glandes mammaires. Il en résulte une sensibilité au niveau des seins.

Selon les instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH), les taux d’œstrogènes et de progestérone augmentent au cours de la seconde moitié du cycle, à savoir du 14e au 28e jour d’un cycle de 28 jours. Le taux d’œstrogènes atteint un pic en milieu de cycle, tandis que les taux de progestérone augmentent au cours de la semaine précédant les règles (NIH, 2010).

Les médicaments contenant des œstrogènes peuvent également entraîner des changements au niveau des seins (sensibilité et gonflement, par exemple).

Symptômes

Les symptômes de douleurs et gonflements prémenstruels se manifestent principalement par une sensibilité et une lourdeur dans les deux seins. Certaines femmes pourront éventuellement éprouver une douleur sourde. Les tissus mammaires peuvent s’avérer denses et grossiers au toucher. Les symptômes ont tendance à se manifester la semaine avant les règles, pour disparaître pratiquement dès lors que le saignement menstruel commence. La plupart des femmes n’éprouvent aucune douleur sévère.

Dans certains cas, la sensibilité des seins affecte le quotidien de femmes en âge de procréer. Elle n’est pas nécessairement liée au cycle menstruel (NIH, 2010).

Du fait des changements hormonaux naturels intervenant avec l’âge, les gonflements et sensibilités prémenstruels s’améliorent généralement à l’approche de la ménopause.

Quand faut-il appeler le médecin ?

Si, dans la plupart des cas, les douleurs et gonflements prémenstruels des seins s’avèrent sans gravité, les changements soudains ou inquiétants doivent faire l’objet d’une consultation médicale. Il peut en effet s’agir de signes d’infection ou d’autres conditions médicales. Contactez votre prestataire de santé si vous remarquez :

  • de grosseurs nouvelles ou qui changent ;
  • des écoulements provenant du mamelon, en particulier si l’écoulement est de couleur marron ou sanguinolent ;
  • des douleurs aux seins qui vous gênent dans votre sommeil ou vos tâches quotidiennes, ou bien qui ne s’améliorent pas malgré des soins à domicile ;
  • des grosseurs unilatérales, ou qui n’interviennent que dans un seul sein ;

Votre médecin va procéder à un examen physique, du sein notamment, et vous interrogera sur les symptômes que vous éprouvez. Il va vous poser les questions suivantes :

  • Avez-vous remarqué des écoulements au niveau du mamelon ?
  • Avez-vous constaté d’autres symptômes (le cas échéant) ?
  • Avez-vous des douleurs et une sensibilité au niveau des seins chaque fois que vous avez vos règles ?

Lors d’un examen du sein, votre médecin va procéder à une palpation afin de repérer une éventuelle grosseur. Il ou elle prendra des notes sur les qualités physiques de ces grosseurs. Votre médecin vous montrera également comment procéder vous-même à l’examen de vos seins (si vous ne le savez pas déjà).

Si votre médecin détecte des changements anormaux, il ou elle pourra vous prescrire une mammographie. Cet examen fait appel à la radiographie pour visualiser l’intérieur du sein. Dans le cadre de cet examen, le sein est placé entre une plaque pour rayons X et une plaque en plastique. Il va être comprimé, ou aplati, afin de créer une image claire. Cet examen peut susciter une gêne temporaire ou une sensation de pincement. Dans certains cas, il pourra s’avérer nécessaire de procéder à un prélèvement de tissu (biopsie) sur la grosseur, si celle-ci semble maligne (cancéreuse).

Traitement

Les douleurs prémenstruelles au niveau des seins peuvent se traiter de manière efficace à l’aide de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens en vente libre :

  • paracétamol (acétaminophène) ;
  • ibuprofène ;
  • naproxène sodique ;

Ces médicaments ont également vocation à soulager les crampes liées à la tension prémenstruelle ;

Les femmes souffrant de gêne ou de gonflement sévères des seins doivent impérativement consulter leur médecin sur la thérapie la plus adaptée. Les diurétiques peuvent réduire le gonflement, la sensibilité, ainsi que la rétention d’eau. Cependant, les médicaments diurétiques augmentent la production d’urine, ainsi que le risque de déshydratation. Veillez à respecter scrupuleusement votre prescription médicale.

Un contraceptif hormonal (pilules contraceptives par voie orale comprises), ainsi que les injections de Depo-Provera peuvent également calmer les symptômes prémenstruels affectant les seins. Consultez votre prestataire de soins au sujet des diverses solutions de traitement si vous souffrez de douleurs sévères au niveau des seins et si vous n’êtes pas désireuse d’être enceinte à brève échéance.

Mode de vie

Mode de vie

Les changements de style de vie peuvent également contribuer à atténuer les gonflements et sensibilité affectant les seins avant les règles. Portez un soutien-gorge de maintien sportif si les symptômes sont aggravés. Vous souhaiterez éventuellement porter le soutien-gorge la nuit afin d’avoir un maintien supplémentaire pendant votre sommeil.

Le régime alimentaire peut jouer un rôle dans le cadre de la douleur affectant les seins. La caféine, l’alcool et les aliments à forte teneur en graisses et en sel peuvent aggraver la gêne éprouvée. En réduisant, voire en éliminant ces substances de votre régime alimentaire dans la semaine ou la quinzaine précédant vos règles, vous serez éventuellement susceptible de gérer ou de prévenir les symptômes.

Certaines vitamines et minéraux peuvent également contribuer à soulager les douleurs des seins et autres symptômes liés au syndrome prémenstruel. En matière de santé des femmes, le ministère américain de la santé et des services aux personnes (U.S. Department of Health and Human Services Office) recommande la consommation quotidienne de 400 unités internationales de vitamine E et de 400 mg de magnésium pour contribuer à soulager le syndrome prémenstruel (womenshealth.gov, 2010). Privilégiez les aliments riches en ces éléments nutritifs, notamment :

  • les cacahuètes ;
  • les épinards ;
  • les noisettes ;
  • les huiles de maïs, olive, carthame et soja ;
  • les carottes ;
  • les bananes ;
  • le son d’avoine ;
  • les avocats ;
  • le riz brun ;

Votre médecin pourra également vous recommander des suppléments vitaminiques.

L’autopalpation peut également contribuer à effectuer un suivi des changements qui interviennent dans les tissus du sein. Selon la société américaine du cancer (American Cancer Society, ACS), entre vingt et quarante ans, les femmes doivent procéder à une autopalpation une fois par mois, de préférence après leurs règles, lorsque la sensibilité et le gonflement est minimal (ACS, 2012).

La pratique d’un exercice régulier peut améliorer non seulement les signes physiques du syndrome prémenstruel, mais aussi les symptômes émotionnels. La Clinique Mayo explique que la pratique d’un exercice vigoureux et régulier peut éliminer la dépression et réduire la sensibilité des seins, ainsi que les crampes et la lassitude liée au syndrome prémenstruel (Mayo Clinic, 2012).

Pronostic

La sensibilité et le gonflement prémenstruel des seins sont généralement pris en charge de manière efficace par un traitement médicamenteux à domicile. Consultez votre médecin au sujet de votre prestataire de soins si les changements de style de vie et les médicaments ne contribuent pas à améliorer votre bien-être.

A lire aussi

Qu’est- ce qu’un chirurgien-dentiste ?

sophie

Coussin à mémoire de forme, rien que des avantages !

Irene

Intolérance au lactose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cœur pulmonaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Quels sont les principaux soins dispensés par un dentiste ?

Emmanuel

Comment s’informer sur le cycle de l’eau ?

Journal