Image default
Famille

Aide au lever et au coucher : comment ça marche

L’aide au lever et au coucher est proposée par les services d’aide à domicile au profit des personnes en grande dépendance. Gérée par une assistante ou une auxiliaire de vie, elle suit une procédure, depuis la mise en place jusqu’à l’exécution. Ce guide vous livre toutes les informations pratiques sur le sujet.

Dans quel cas y recourir ?

Que votre perte d’autonomie soit le fait d’une maladie, d’un handicap ou de l’âge, l’aide au lever et au coucher peut vous être d’un grand secours. En effet, ce service intervient pour aider les personnes en perte d’autonomie.

En général, une auxiliaire ou assistante de vie qualifiée interviendra dans le cas d’une perte totale d’autonomie. Les seniors sont tout particulièrement visés par cette prestation, notamment en raison de l’âge ou d’une maladie invalidante. C’est la raison pour laquelle on considère qu’il s’agit davantage d’une aide aux personnes agées.

Cependant, cette aide peut aussi intervenir en cas de perte partielle d’autonomie. C’est par exemple le cas pour un retour d’hospitalisation. Bien entendu, les personnes en situation de handicap, seniors ou non, peuvent aussi en bénéficier. Un retour d’hospitalisation peut aussi justifier le recours à un tel service.

En quoi cela consiste-t-il ?

Si l’exécution de la prestation d’aide aux personnes agées suit un cheminement, celui-ci se compose d’une part de l’étape préliminaire et de l’offre globale elle-même.

Installation d’équipement : l’étape préliminaire

L’aide au lever et au coucher démarre presque toujours par l’installation d’équipements d’aide au lever et au coucher. Fauteuil roulant et lit médicalisé font partie des indispensables. Leur prescription doit être faite par un médecin si celui-ci le juge nécessaire. Il s’agit d’équipements qui améliorent votre confort au quotidien et surtout qui aident votre auxiliaire ou assistante de vie à vous garantir ce confort.

L’offre globale

L’assistante ou l’auxiliaire de vie les aide alors à réaliser certains gestes de la vie dont elles ne sont plus capables toutes seules, à savoir :

  • aider à se mettre au lit ou s’en lever : votre auxiliaire de vie vous aide à vous allonger ou à vous lever chaque fois qu’il est nécessaire ou que vous en sentez le besoin ;
  • aider à la toilette : cette prestation s’adresse aux personnes âgées presque autonomes, à celles qui sont peu autonomes et à celles qui ne le sont pas du tout. Elle implique l’habillage et le déshabillage, la toilette (sous surveillance, dans la baignoire, la douche ou au lavabo ou au lit);
  • aider à la préparation et à la prise de repas: cela permet à la personne âgée à l’assurance de prendre des repas adaptés à sa condition. Les plats sont préparés en fonction de ses goûts et de son régime alimentaire, tout en étant goûteux et équilibrés. Ces services assurent aussi la prise de repas à bonne heure ;
  • effectuer la présence ou la garde de nuit : cette prestation s’adresse surtout aux personnes qui ne sont pas capables de se lever ou de se déplacer seules la nuit. Ordinairement, elle est recommandée en cas de maladie d’Alzheimer ou de retour d’hospitalisation.

Toutes les prestations d’aide aux personnes agées sont choisies en fonction des besoins du bénéficiaire.

Related Articles

Comment sont contrôlés les EHPAD ?

Laurent

Soins à domicile pour personnes âgées

Christophe

La classe verte et ses avantages pour les enfants

Ines

Leave a Comment