Image default
Bébé

Enfant prématuré : définition, cause, symptômes, traitement

Une naissance est considérée prématurée ou avant terme lorsqu’elle survient avant la 37ème semaine de grossesse (durée pendant laquelle le fœtus se développe dans l’utérus)

Une grossesse normale dure généralement entre 37 et 42 semaines d’aménorrhée. Les dernières semaines passées dans l’utérus sont essentielles pour le bon développement des organes vitaux du bébé et pour que le bébé puisse atteindre un poids sain. Les prématurés tardifs (nés entre la 35ème et la 37ème semaine d’aménorrhée) ressemblent fortement aux bébés nés à terme, mais ils courent pourtant des risques plus importants de contracter des problèmes de santé que les bébés nés à terme.

Les bébés prématurés pèsent beaucoup moins lourd que les bébés nés à terme. De plus, ils ont souvent des problèmes de santé graves qui requièrent un long séjour à l’hôpital. Ils sont pris en charge par des infirmiers et des médecins spécialisés dans le service des soins intentifs en néonatologie.

Avant, la prématurité était la cause principale de mortalité infantile aux États-Unis. Aujourd’hui, la qualité des soins néonataux s’est fortement améliorée, et 90 pour cent des bébés nés à partir de la 28ème semaine d’aménorrhée survivent sans problème. Cependant, la prématurité demeure l’une des causes principales de mortalité infantile dans le monde, d’après une étude de 2010 publiée dans la revue britannique Lancet. (Blencowe et al., 2012)

La prévalence de prématurité est élevée aux États-Unis. Selon le NYU Child Study Center, environ 400 000 bébés (entre 8 et 10 pour cent) sont prématurés chaque année. Environ 15 pour cent de ces cas sont dus à des grossesses multiples (jumeaux, triplés, etc.). (NYU)

Causes

Dans de nombreux cas, la cause d’un accouchement prématuré ne peut pas être identifiée. Mais certains facteurs affectant la mère peuvent augmenter le risque d’accouchement avant terme.

Une future maman ayant l’un quelconque des problèmes suivants est plus susceptible d’accoucher avant terme :

  • diabète
  • pathologie cardiovasculaire
  • maladie rénale
  • hypertension

Causes possibles d’accouchement avant terme liées à la mère :

  • mauvaise nutrition avant et pendant la grossesse
  • tabagisme pendant la grossesse
  • usage de cocaïne ou d’amphétamine pendant la grossesse
  • certaines infections, comme des voies urinaires, et infections des membranes amniotiques
  • historique d’accouchements antérieurs avant terme
  • col de l’utérus affaibli et dilatation précoce (béance cervico-isthmique)
  • toxémie prééclamptique au bout de 20 semaines (tension élevée et présence de protéines dans l’urine)
  • utérus anormal
  • rupture et décollement du placenta avant l’heure (placenta previa)

Selon March of Dimes, s’il s’agit d’une jeune maman (16 ans ou moins) ou d’une maman plus âgée que la moyenne (35 ans ou plus), elle aura plus de risque d’accoucher avant le terme. Les Afro-américaines courent un risque de prématurité plus important, tout comme les femmes qui n’ont pas accès à des services de soins prénataux. (March of Dimes, 2010)

Complications

Plus un bébé naît tôt, plus il existe un risque de trouble neurologique, de cécité, de perte auditive, d’infirmité motrice cérébrale et de retards dans le développement de l’enfant.

À la naissance, il se peut que le bébé prématuré présente les signes suivants :

  • trouble respiratoire
  • faible poids
  • incapacité à maintenir une température corporelle constante
  • lanugo (pilosité sur toutes les parties du corps)
  • faible adiposité
  • activité inférieure à la normale
  • développement inachevé des muscles
  • problèmes pour nourrir le bébé en raison d’un manque de coordination entre la succion et la déglutition en raison d’un développement inachevé
  • peau transparente
  • peau jaunâtre (jaunisse)

Les bébés prématurés naissent souvent avec des problèmes qui peuvent mettre leur vie en danger. Certains de ces problèmes peuvent être résolus grâce à des soins intensifs néonataux. D’autres peuvent entraîner le développement d’un handicap ou d’une maladie à long terme.

Problèmes de santé courants à la naissance :

  • syndrome de détresse respiratoire du nouveau-né en raison d’un développement inachevé des poumons
  • hémorragie cérébrale (saignement dans le cerveau)
  • endommagement de la substance blanche du cerveau
  • hémorragie pulmonaire (saignement dans les poumons)
  • emphysème pulmonaire interstitiel (trop d’air dans le tissu pulmonaire)
  • entérocolite nécrosante néonatale (inflammation sévère de l’intestin)
  • hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang)
  • septicémie néonatale (infection du sang)
  • pneumonie (infection et inflammation des poumons)
  • persistance du canal artériel (absence de fermeture physiologique du canal artériel qui rejoint l’aorte)
  • anémie (nombre de globules rouges insuffisant pour le transport de l’oxygène vers les tissus)

Tests

Tests

Les bébés prématurés sont soumis à des examens peu après leur naissance et ils continuent d’être surveillés pendant leur séjour à l’hôpital. Examens couramment utilisés :

  • surveillance cardiorespiratoire (pour contrôler la respiration et la fréquence cardiaque)
  • radiographie thoracique (pour observer le développement du cœur et des poumons)
  • analyses sanguines pour contrôler les taux de glycémie, calcium et bilirubine dans le sang (examens du foie, de l’endocrine et des fonctions digestives)
  • gazométrie sanguine (pour contrôler la concentration des gaz dans le sang)

Traitement

Si les contractions avant terme ne peuvent pas être arrêtées, l’équipe de professionnels de la santé se préparera à un accouchement à haut risque. Il se peut que la mère soit transférée à l’hôpital en soins intensifs pour veiller à ce que le bébé reçoive une attention médicale immédiate.

Pendant les premiers jours et les premières semaines du bébé, les soins à l’hôpital seront surtout axés sur le bon développement des organes vitaux du bébé. Cela peut prendre plusieurs semaines ou mois avant que le bébé ne soit capable de vivre sans assistance médicale.

Le bébé sera d’abord isolé dans un incubateur dont la température sera contrôlée. Le monitoring permettra de surveiller la fréquence cardiaque du bébé, sa respiration et le taux d’oxygène dans le sang.

De nombreux bébés prématurés ne peuvent pas s’alimenter normalement car la coordination entre la succion et la déglutition n’est pas encore totalement développée. Des nutriments vitaux sont administrés par l’un des deux biais suivants : par intraveineuse jusqu’à ce que le bébé puisse recevoir de la nourriture directement dans l’estomac, ou par une sonde insérée dans la bouche ou le nez qui rejoint directement l’estomac.

Si les poumons du bébé ne sont pas totalement développés, il existe plusieurs manières de l’approvisionner en oxygène. Selon la capacité de l’enfant à respirer correctement seul, l’une des méthodes suivantes peut être utilisée :

  • ventilateur mécanique (une sonde est insérée dans la trachée)
  • ventilation spontanée en pression positive continue (une sonde est insérée dans le nez)
  • tente à oxygène, si le bébé peut respirer normalement par le nez et la bouche

Généralement, un bébé prématuré peut sortir de l’hôpital dès qu’il peut :

  • s’alimenter par la bouche
  • respirer sans assistance
  • maintenir une température corporelle et un poids stables

Pronostic

Souvent, la prématurité entraîne des complications à long terme. Des problèmes de développement, des problèmes médicaux et des troubles du comportement peuvent se poursuivre pendant l’enfance. Certains peuvent engendrer un handicap permanent.

Problèmes à long terme associés aux naissances prématurées :

  • perte de vision ou cécité
  • handicap mental ou troubles d’apprentissage
  • handicap physique ou retard
  • retard de croissance et mauvaise coordination
  • dysplasie broncho-pulmonaire (complication touchant les poumons du nouveau-né ayant nécessité une ventilation mécanique à la naissance)

Voici les conclusions qui ont été publiées dans The New England Journal of Medicine en 2005 à l’issue d’une étude à long terme à grande échelle réalisée sur les enfants nés prématurés :

  • À l’âge de 2 ans et demi :
    • 50 pour cent n’avaient aucun handicap
    • 25 pour cent avaient un ou plusieurs handicaps légers
    • 25 pour cent avaient un ou plusieurs handicaps graves
  • À l’âge de 6 ans et demi, 22 pour cent avaient un ou plusieurs handicaps graves, par exemple :
    • incapacité à marcher en raison d’une infirmité motrice cérébrale
    • capacités cognitives très limitées
    • cécité ou surdité
  • À l’âge de 6 ans et demi, 24 pour cent :
    • souffraient d’une infirmité motrice cérébrale
    • avaient un QI inférieur à la moyenne
    • avaient des problèmes auditifs et de vue
  • 34 pour cent des enfants avaient de légers problèmes, comme la myopie, et des scores cognitifs normaux voire inférieurs
  • 20 pour cent des enfants étaient normaux, sans aucun problème de santé ou cognitif

L’incidence de l’hyperactivité avec déficit de l’attention est plus élevée chez les enfants prématurés que chez les enfants qui sont nés à terme. (Marlow, et al., 2005)

Prévention

Si cela est possible, il est fortement conseillé d’éviter toute naissance prématurée. En recevant des soins prénataux appropriés, vous réduisez vos risques d’accoucher avant terme. Autres habitudes à prendre pour éviter une naissance prématurée :

  • manger des aliments de bonne qualité avant et pendant votre grossesse
  • boire beaucoup d’eau tous les jours
  • veiller à rester en bonne santé autant que possible lorsque vous êtes enceinte
  • arrêter de fumer
  • ne pas faire un usage abusif de drogues illicites ou de médicaments sur ordonnance (en particulier la cocaïne ou les amphétamines)
  • voir le médecin dès que vous apprenez que vous êtes enceinte
  • poursuivre les soins prénataux régulièrement jusqu’à ce que votre bébé soit né
  • obtenir des soins spécialisés pour grossesses à haut risque, si nécessaire

Si vos contractions commencent tôt, il existe des médicaments qui peuvent ralentir le travail ou même l’arrêter si vous les prenez suffisamment tôt. Si vous avez déjà accouché d’un ou de plusieurs bébés prématurés, des compléments en progestérone peuvent aider certaines femmes à éviter un accouchement prématuré. Les corticostéroïdes peuvent également contribuer au développement plus rapide des poumons et du cerveau du bébé pendant les dernières semaines de grossesse.

A lire aussi

Quelle matière choisir pour la médaille de baptême ?

Tamby

Jouet de bain pour bébé : connaître ses intérêts et ses critères de choix

Ines

Quels sont les avantages de faire appel à une baby-sitter ?

Laurent

Comment choisir le meilleur sac à langer pour votre bébé ?

Irene

Comment organiser le dressing de votre bébé ?

Irene

Quels sont les différents types de coussins d’allaitement ?

Odile