Image default
Santé

Le torticolis : définition, cause, symptômes, traitement

Le torticolis désigne une contraction et une inclinaison du cou provoquant des douleurs. La tête est généralement inclinée d’un côté, et le menton de l’autre. Il peut également être appelé contracture du cou .

Ce trouble peut être congénital (présent à la naissance). Il peut également résulter d’un dommage subi aux muscles du cou ou au système d’irrigation sanguine. Le torticolis peut parfois disparaître de lui-même. Il existe toutefois un risque de récidive.

Le torticolis chronique peut entraîner une douleur invalidante et des difficultés à accomplir les tâches quotidiennes courantes. Heureusement, des médicaments et des thérapies peuvent aider à soulager la douleur et la raideur. La chirurgie peut aussi parfois soigner la maladie. Le traitement est plus efficace lorsqu’il débute tôt, en particulier chez les enfants.

Causes

Le torticolis peut être héréditaire. Il peut également se développer lorsque l’enfant est dans l’utérus. Cela peut se produire lorsque la tête de l’enfant se trouve dans une mauvaise position. Il peut également résulter d’un dommage subi par les muscles du cou ou le système d’irrigation sanguine.

Chaque personne est susceptible de développer un torticolis après des dommages subis par les muscles ou le système nerveux. Toutefois, la plupart du temps, les causes du torticolis ne sont pas connues. Le torticolis est dans ce cas qualifié d’idiopathique.

Types

Ce type de torticolis disparaît généralement au bout d’un jour ou deux. Il peut être causé par :

  • des ganglions lymphatiques enflés
  • une infection auriculaire
  • un coup de froid
  • une blessure à la tête et au cou qui cause des gonflements

Le torticolis répétitif

Le torticolis répétitif est également appelé torticolis aigu ou torticolis chronique. Il est généralement lié à un problème affectant la structure musculaire ou osseuse.

Torticolis musculaire

C’est le type de torticolis le plus commun dans la catégorie des torticolis répétitifs. Il est causé par des cicatrices ou des muscles tendus sur un côté du cou

Syndrome de Klippel-Feil

Il s’agit d’une forme congénitale de torticolis. Il se produit lorsque les os d’un enfant ne se sont pas formés correctement. Les enfants nés avec ce trouble peuvent éprouver des difficultés à voir et à entendre.

Dystonie cervicale

Cette maladie rare est parfois appelée torticolis spasmodique. Elle provoque des spasmes musculaires au niveau du cou. En cas de dystonie cervicale, le cou s’incline ou se tourne avec douleur d’un côté. Il peut également s’incliner vers l’avant ou vers l’arrière. La dystonie cervicale disparaît parfois sans qu’aucun traitement ne soit nécessaire. Il existe toutefois un risque de rechute.

Ce type de torticolis peut concerner toutes les personnes. Il est toutefois plus souvent diagnostiqué chez les personnes d’âge moyen. Il affecte plus souvent les femmes que les hommes.

Symptômes

Les symptômes du torticolis peuvent se manifester modérément les premiers temps. Ils sont susceptibles de s’aggraver avec le temps. Les symptômes les plus courants incluent :

  • l’impossibilité de bouger la tête de façon normale
  • des douleurs ou une raideur au niveau du cou
  • des maux de tête
  • une épaule plus haute que l’autre
  • des muscles du cou enflés
  • le menton incliné d’un côté

Le visage des enfants souffrant d’un torticolis peut apparaître aplati et déséquilibré. Ils peuvent également être sujets à un retard de motricité ou à des difficultés d’audition ou des troubles de la vision.

Diagnostic

Le médecin aura besoin de prendre connaissance des antécédents médicaux du patient et de procéder à un examen physique. Toute blessure subie dans la zone du cou devra être signalée au médecin. Il pourra avoir recours à plusieurs types d’examens pour déterminer la cause du torticolis.

Un électromyogramme (EMG) mesure l’activité électrique dans les muscles. Il peut déterminer quels sont les muscles affectés.

Des examens d’imagerie tels qu’une radiographie ou une IRM peuvent également être utilisés afin d’identifier des problèmes structurels qui pourraient être à l’origine des symptômes.

Traitement

Actuellement, il n’existe aucun moyen de prévenir le torticolis. Cependant, recevoir rapidement un traitement peut l’empêcher de s’aggraver.

Les formes congénitales de torticolis peuvent être soulagées par des étirements musculaires du cou. S’il est démarré dans un délai d’un mois à compter de la naissance de l’enfant, ce traitement peut être particulièrement efficace. Au cas où ce traitement, ou tout autre traitement, ne se révélerait pas efficace, la chirurgie pourra éventuellement corriger le problème.

Les formes acquises de torticolis sont traitées en fonction de leur cause, si elle est connue.

Les traitements pour le torticolis incluent :

  • le réchauffement des muscles
  • les massages
  • la physiothérapie
  • les manœuvres de traction
  • les exercices d’étirement
  • l’emploi d’une minerve

les différents types de chirurgies incluent :

  • la fusion des vertèbres anormales
  • l’allongement des muscles du cou
  • la section des nerfs ou des muscles
  • la stimulation cérébrale profonde pour interrompre les signaux émis par les nerfs – cette méthode est employée seulement dans les cas les plus graves de dystonie cervicale

Les médicaments incluent :

  • les relaxants musculaires
  • les médicaments utilisés pour traiter les tremblements de la maladie de Parkinson
  • la toxine botulique (les injections sont répétées mensuellement pendant quelques mois)
  • les analgésiques

Pronostic

Les torticolis causés par des blessures ou des maladies bénignes sont susceptibles d’être temporaires et curables. En revanche, les formes congénitales et plus sévères de torticolis peuvent causer des problèmes de santé sur le long terme.

Le torticolis chronique peut conduire à des complications telles que :

  • des gonflements des muscles du cou
  • des symptômes neurologiques découlant de la compression des nerfs
  • des douleurs chroniques
  • des difficultés à réaliser des tâches quotidiennes courantes
  • une incapacité à conduire un véhicule
  • des difficultés dans les rapports sociaux
  • l’isolation
  • la dépression

Il est plus facile de soigner le torticolis chez le nourrisson et les jeunes enfants.

Si le torticolis n’est pas curable, il est recommandé de participer à des groupes de soutien Beaucoup de personnes affectées de troubles chroniques se réunissent pour s’entre-aider et s’informer. Votre médecin ou votre hôpital local dispose généralement d’informations sur les groupes se réunissant dans une région donnée. Il est également possible de trouver des communautés de soutien par téléphone ou sur Internet. Communiquer avec d’autres personnes souffrant de torticolis ou de maladies identiques peut aider les personnes affectées à faire face à certaines situations.

A lire aussi

Techniques de gestion du stress au travail

Ines

Biopsie musculaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Quels sont les bienfaits de la naturopathie sur l’organisme ?

Emmanuel

Que faire contre le mal de dos?

Christophe

Les dix étapes pour appeler une ambulance

Laurent

Voici tous les produits à base de CBD que vous pouvez acheter

Journal