Image default
Santé

Maladie de Buerger : définition, cause, symptômes, traitement

La maladie de Buerger, également appelée thromboangéite oblitérante, est une maladie provoquant des oblitérations dans les vaisseaux sanguins des pieds et des mains. Les vaisseaux sanguins deviennent enflammés, ce qui réduit le flux sanguin. En outre, des caillots de sang qui obstruent les vaisseaux sanguins se développent également. Cette maladie entraîne des douleurs et peut conduire à des dommages au niveau des tissus jusqu’à leur mort (gangrène) dans les cas les plus graves.

Aux États-Unis, la maladie de Buerger affecte 20 personnes sur 100 000 par an selon les statistiques recueillies par les Centers for Disease Control and Prevention. (CDC) Ce trouble touche les personnes issues de toutes origines ethniques et de tous âges. Cependant, elle affecte principalement les personnes de sexe masculin, âgées de 20 à 40 ans et issues d’Asie ou du Moyen-Orient qui consomment ou ont consommé des quantités très importantes de produits tabagiques, y compris le tabac à chiquer.

Causes

La cause de la maladie de Buerger reste inconnue à ce jour. Certaines personnes affectées peuvent présenter des prédispositions génétiques favorables au développement de la maladie.

La maladie de Buerger se manifeste tout d’abord en provoquant un gonflement des artères et la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux. Ces troubles ont pour conséquences de diminuer le flux sanguin et d’empêcher le sang de circuler à travers les tissus. Cela se traduit par une mort des tissus qui manquent de nutriments et d’oxygène.

Le risque de développer la maladie de Buerger augmente chez les gros fumeurs. Les scientifiques ne connaissent pas exactement les raisons pour lesquelles la consommation de tabac augmente le risque, mais la relation entre les deux est fermement établie. Selon les experts de la Mayo Clinic, pratiquement toutes les personnes affectées de la maladie de Buerger consomment du tabac.

Symptômes

Les premiers symptômes de la maladie de Buerger sont des douleurs dans la zone affectée suivies d’une faiblesse localisée dans la même zone. Les symptômes incluent :

  • des douleurs dans les mains et les pieds, ou dans les jambes et les bras (ces douleurs peuvent aller et venir)
  • des plaies ouvertes sur les orteils ou les doigts
  • des veines enflammées
  • des orteils ou des doigts pâles par temps froid

Diagnostic

Il n’existe pas d’examen spécifique à l’identification de la maladie de Buerger. Il existe toutefois certains examens que le médecin pourra prescrire afin d’éliminer la possibilité d’autres maladies. Un simple examen sanguin peut aider le médecin à établir si l’origine des symptômes provient d’un lupus, d’un diabète ou d’un trouble de la coagulation du sang, tous susceptibles de présenter les mêmes symptômes que la maladie de Buerger.

Dans certains cas, une angiographie – qui permet de vérifier l’état des artères – peut être nécessaire. Lors de cet examen, le médecin injecte un produit dans l’artère et effectue une radiographie de la région concernée afin de faire apparaître les oblitérations présentes dans les artères.

Le médecin peut également procéder à un test d’Allen. Il s’agit d’un examen non-invasif qui nécessite de serrer le poing pendant que le médecin appuie sur l’artère de la main. Lorsque le poing est rouvert et que le médecin relâche la pression exercée sur l’artère, la main devenue pâle doit rapidement retrouver sa couleur d’origine. Si la couleur revient doucement, cela peut constituer un signe de la maladie de Buerger.

Traitement

Il n’existe malheureusement pas de remède à la maladie de Buerger. Cependant, les symptômes découlant de cette maladie peuvent être traités et maîtrisés en augmentant le flux de circulation sanguine, en arrêtant de consommer du tabac, en se préservant du froid et, dans certains cas, en sectionnant les nerfs affectés. Les nerfs sont sectionnés afin de supprimer la douleur par le biais d’une procédure chirurgicale (sympathectomie).

Il est possible d’améliorer la circulation sanguine en buvant beaucoup d’eau et en restant actif.

Prévention

Il sera nécessaire d’empêcher l’aggravation de la maladie en arrêtant de fumer et en se préservant du tabagisme passif. En cas de maladie de Raynaud déjà diagnostiquée, il faudra éviter de consommer des produits tabagiques pour diminuer le risque de développer une maladie de Buerger.

Pronostic

Si la consommation de produits tabagiques est arrêtée, les symptômes associés à la maladie de Buerger peuvent simplement disparaître sans qu’aucun traitement ne soit nécessaire. En cas de symptômes aigus, des complications telles que la gangrène ou des troubles de la circulation dans d’autres parties du corps peuvent être inévitables. Une gangrène grave peut nécessiter l’amputation d’un membre.

A lire aussi

Auto-mesure de la tension : quel tensiomètre choisir ?

administrateur

Comment traiter naturellement l’hallux valgus ?

administrateur

Obstruction lymphatique (lymphoedème) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Mutuelle hospitalisation seule : quels sont les avantages ?

Journal

Le torticolis : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment la pharmacie en ligne a-t-elle révolutionné l’achat des médicaments ?

Journal